/news/law

Trois-Rivières

Elle tente d'engager quelqu'un pour tuer son ex-conjoint

Antoine Lacroix | Agence QMI

Le complot d'une femme de Trois-Rivières pour faire assassiner son ex-conjoint a été déjoué par un agent d’infiltration de la Sûreté du Québec, qu'elle tentait d'engager pour faire le boulot.

Mélissa Côté, 34 ans, a comparu mardi et fait face à quatre chefs d’accusation, dont complot pour meurtre, d’avoir conseillé à une personne de commettre un meurtre et d’avoir tenté de causer la mort de son ex, Patrick Lafrenière.

Les évènements reprochés auraient eu lieu entre le 1er septembre et le 27 novembre, soit lundi au moment de son arrestation par la Sûreté du Québec.

Côté aurait approché une première personne pour la convaincre de commettre un meurtre. Selon les informations obtenues par le «Journal de Montréal», cette personne aurait ensuite contacté les autorités pour les informer des sombres desseins de la dame.

C’est alors qu’un agent d’infiltration de la Sûreté du Québec serait entré en jeu. Mélissa Côté aurait tenté de convaincre l’agent de commettre le meurtre.

Cette dernière n’a aucun antécédent judiciaire. Elle n’a pas encore enregistré de plaidoyer.

Elle demeure détenue en raison de la nature des accusations et devra s’adresser à la Cour supérieure.

Contacté par «Le Journal de Montréal», l’avocat représentant Mélissa Côté a indiqué qu’il était trop tôt pour dire si une requête afin qu’elle soit libérée sera présentée puisqu’il souhaite étudier la preuve amassée contre sa cliente.

Elle sera de retour en cour jeudi.