/news/society

Recensement 2016

Les Québécois moins scolarisés

Guillaume St-Pierre | Agence QMI 

JOEL LEMAY/24H MONTREAL/AGENCE QMI

Les Québécois en âge de travailler sont généralement moins scolarisés que la moyenne canadienne, selon les plus récentes données du recensement publiées par Statistique Canada mercredi.

Dans la Belle Province, 13,3% des personnes n’ont obtenu aucun diplôme, par rapport à 11,5% en moyenne au pays.

Le Québec traîne aussi de la patte au chapitre des études supérieures, alors que 25,5 % des Québécois ont obtenu un baccalauréat universitaire, une maîtrise ou un doctorat. Dans l’ensemble du pays, la proportion grimpe à 28,5 %.

Le retard du Québec s’observe aussi pour les études secondaires, où 83,8 % de la population a atteint ce niveau de scolarité, par rapport à 86,2 % dans le reste du Canada.

Idem au chapitre des études collégiales, où les Québécois (19 %) sont moins nombreux que les autres Canadiens (22,4 %) à avoir ce diplôme en poche.

L’Ontario (31,9 %), le Yukon (30,1 %), la Colombie-Britannique (29,9 %) et l’Alberta (28,2 %) forment le peloton de tête des provinces dont les citoyens sont les plus nombreux à avoir obtenu au moins un baccalauréat.

Sans surprise, les études supérieures sont surtout une affaire de grandes villes.

Des villes comme Québec (24,6 %), Montréal (31,9 %), Toronto (40,9 %), Halifax (35,2 %), ou encore Winnipeg (31,6 %) Vancouver (37,5 %) et Calgary (38,3 %) comptent un important contingent de diplômés universitaires.

Grâce aux immigrants

Il faut toutefois relativiser la piètre performance du Québec en matière de scolarité, selon un porte-parole de Statistique Canada, puisque la moyenne canadienne est gonflée par l’Ontario, mais surtout Toronto.

«Ce qui aide l’Ontario c’est qu’il y a une population immigrante très forte, a expliqué Sébastien Larochelle-Côté. Plus de la moitié des immigrants récents ont un baccalauréat et plus. Cette population immigrante est moins élevée que dans le reste du Canada.»

Dans la même catégorie