/news/law

Huit mois plus tard

Une jeune femme qui aurait causé un face-à-face mortel accusée

Michaël Nguyen | Agence QMI 

Photo Facebook

Une jeune femme qui aurait causé un face-à-face mortel sur le pont de l’île Bizard en mars dernier a finalement été accusée au criminel, huit mois plus tard.

À LIRE ÉGALEMENT: 

Réouverture du pont de l'île Bizard après un accident mortel

Marie-Michele Benjamin, 25 ans, fait face à une kyrielle d’accusations en lien avec la conduite dangereuse et l’alcool pour cette sortie en voiture ayant viré en tragédie pour un conducteur sexagénaire.

Ce matin du 12 mars 2017, Robert Albert se rendait en voiture vers un restaurant à déjeuners, comme c’était son habitude. Mais juste après avoir traversé le pont séparant l’île Bizard et Montréal, il s’est fait violemment percuter par un véhicule qui roulait en sens inverse.

M. Albert, 60 ans, a été transporté à l’hôpital, mais les médecins n’ont rien pu faire. Le défunt a laissé dans le deuil plusieurs membres de sa famille, indique un avis de décès encourageant les gens à effectuer des dons aux organismes MADD et Héma-Québec

Une jeune femme de 22 ans, qui prenait place dans la voiture qui roulait en sens inverse, a elle aussi été transportée à l’hôpital pour des blessures mineures.

Alcool le matin

Une enquête avait été ouverte pour déterminer les causes de la collision mortelle. Après des mois d’attente, la conductrice du véhicule a finalement été accusée.

Mme Benjamin est accusée de conduite dangereuse causant la mort du sexagénaire, ainsi que de conduite avec les facultés affaiblies par la drogue ou l’alcool.

Et même s’il n’était que 6 h 20 du matin, l’accusée avait un taux d’alcoolémie supérieur à la limite légale, indique un document de cour que «Le Journal de Montréal» a pu consulter.

La jeune femme fait aussi face à trois accusations similaires, mais pour avoir causé des lésions à la passagère de son propre véhicule, une Chevrolet Aveo.

Dans la même catégorie