/regional/troisrivieres/mauricie

Son prof refuse de le laisser sortir

«J'avais vraiment mal», raconte le jeune victime d'une appendicite

Émilie Vallée | TVA Nouvelles

Malik Khamis a reçu son congé de l'hôpital jeudi midi. L'adolescent de 15 ans a fait une appendicite en pleine classe lundi.

L'enseignant de l'école secondaire des Pionniers de Trois-Rivières n'a jamais voulu le laisser sortir de la classe.

«J'avais vraiment mal, j'avais des crampes et je ne savais pas ce qui se passait. Le prof m'a dit tout simplement non, et que je devais endurer mon mal», a raconté l'adolescent.

Sa mère est en colère. «Une crise d'appendicite, ça aurait pu être très grave. Ce n'est pas au prof de juger de son état», a lancé sa mère, Marie-Ève Lethiecq.

Une collègue de classe de l'adolescent corrobore sa version et elle déplore que l'enseignant de l'ait pas pris au sérieux.

«Le prof lui a dit d'endurer», a confirmé Glory-Anne Dionne, une camarade de classe.

Une plainte a été déposée à la police de Trois-Rivières.

La Commission scolaire Chemin-du-Roy affirme que tout a été fait selon les règles et qu'aucun signe ne démontrait que l'élève était souffrant. La mère de l'adolescent n'a pas l'intention d'en rester là.

Dans la même catégorie