/regional/saguenay

Comité de transition

L'administration Tremblay sévèrement critiquée

Jean Houle | TVA Nouvelles

Des lacunes importantes dans plusieurs postes budgétaires, une dette qui a explosé en 10 ans, des actifs mal entretenus: le comité de transition nommé par la nouvelle mairesse Josée Néron trace un portrait sombre de l'ancienne administration de Saguenay.

La dette de la Ville a notamment explosé de 197 % depuis 2007. «Ce n'est pas défendable», a admis l'un des trois membres du comité de transition , l'ex-président du Conseil du Trésor à Québec Stéphane Bédard.

«Il n'y avait aucune rigueur, aucune planification de la gestion de la dette, aucune reddition de comptes», a-t-il ajouté.

Le comité donne en exemple le programme des «Dons, subventions et commandites», qui disposait de 38,7 millions $. Ce fonds était officiellement géré par une proche de l’ex-maire Jean Tremblay, Francyne T. Gobeil, dont le contrat a été racheté en début de semaine.

«Il n'y avait aucune grille d'analyse pour l'octroi des dons. Il n'y avait aucun objectif mesurable pour l'efficacité», a déploré Isabelle Brochu.

«Ça semblait être un élu qui parle à une personne, qui parle à un autre, et on s'arrangeait ainsi», a souligné Stéphane Bédard.

Le comité a formulé 30 recommandations au nouveau conseil municipal, dont celui d'adopter une politique claire de gestion la dette.

«C'est urgent», a fait savoir Stéphane Bédard.

«Ce sont les services aux citoyens qui en souffrent et c'est pourtant le rôle premier d'une ville, de donner des services. Et en plus, la baisse démographique de la ville fait qu'il y aura de moins en moins de contribuables pour rembourser.»

La mairesse participe à une réunion du CA de l'UMQ, ce vendredi. Elle fait savoir par voie de communiqué qu'elle prenait acte du rapport.

Dans la même catégorie