/regional/saguenay

Crise chez Promotion Saguenay

La directrice générale demeure en poste

Isabelle Tremblay | TVA Nouvelles

Priscilla Nemey conserve son poste de directrice générale de Promotion Saguenay jusqu'à nouvel ordre, même si les élus de la ville de Saguenay réclamaient sa suspension avec solde.

La mairesse, Josée Néron, a participé lundi matin à sa toute première réunion du conseil d'administration en tant que présidente de l'organisme.

La PDG de Promotion Saguenay a reçu un appui inconditionnel de ses employés. Aujourd'hui, elle perd ses pouvoirs. Mme Nemey devra se limiter à la gestion des opérations courantes, jusqu'à ce que la Ville et le ministère des Affaires municipales nomment une direction intérimaire. Donc, pas de décisions économiques ou administratives. Elle devra rendre des comptes au président de la Commission des finances.

«C'est un principe de saine gestion. On va voir qu'est-ce que l'intérim va accepter dans le rôle que Mme Nemey va pouvoir jouer par rapport à la vérification, a commenté Josée Néron, à l'issue de la rencontre du CA. Je pense que c'est prudent par rapport à la situation que l'on vit actuellement.»

«Ça va donner un bon suivi et ça va rassurer les entreprises parce que les dossiers cheminent pareil», a ajouté Michel Potvin, président de la Commission des finances.

À la vice-présidence, le préfet Gérald Savard, cède sa place à Éric Larouche. M. Savard, qui avait signé le contrat de Ghislain Harvey, l’ancien PDG de Promotion Saguenay, sans l'avoir lu, reste au sein du conseil d'administration.

Quant au mode de fonctionnement de Promotion Saguenay, un vent de changement se dresse à l'horizon. «Ça va couler de source. La transparence va s'installer au niveau du conseil d'administration et je peux vous dire qu'elle va s'installer aussi par rapport à la population», a mentionné Mme Néron.

Le conseiller Jean-Marc Crevier a affirmé pour sa part que «la mairesse, c'est un très grand livre ouvert». «Elle veut continuer comme ça et les gens ont apprécié l'enlignement qu'elle veut prendre.»

De son côté, Luc Boivin, un administrateur, a dit qu’«on a à combattre des perceptions de part de d'autre». «La mise au point est faite.»

La présidente de Promotion Saguenay entend rencontrer les employés de l'organisme pour les rassurer quant à leur avenir.

Dans la même catégorie