/news/currentevents

Mort d'un père et son fils

Toujours sous le choc après le drame de Saint-Théodore-d'Acton

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

Carole Arpin, la sœur de l'homme décédé alors qu'il tentait de secourir son fils dans l'incendie de sa maison à Saint-Théodore-d'Acton, cherche toujours à se remettre du drame.

Vendredi dernier, son frère François est retourné à l'intérieur de sa maison en flammes, pour tenter de sauver le plus jeune de ses deux fils, Raphaël, six ans. Cet acte de bravoure lui a toutefois coûté la vie.

«C'est tragique et incompréhensible. Mon frère aimait ses enfants de tout son être, c'était un combattant», a témoigné Mme Arpin en entrevue à TVA Nouvelles.

 

Lundi matin, la conjointe de l'homme de 50 ans, Verlania Barcelos Correa, est revenue sur les lieux de l'incendie avec son garçon de neuf ans, Miguel. Ce dernier avait été secouru par un voisin qui a utilisé une échelle pour aller le sortir par une fenêtre du deuxième étage.

Venue du Brésil pour s'établir dans la région il y a huit ans, la femme de 35 ans sera éternellement reconnaissante envers ceux qui l'ont sauvé. «Je sais qu'il aimait ses garçons. Je tiens à remercier ceux qui sont venus secourir mon petit Miguel et les pompiers qui ont tout tenté pour venir en aide à mon conjoint et Raphaël», a confié la mère endeuillée.

Mobilisation

Affectée par le drame, la communauté de Saint-Théodore-d'Acton s'est mobilisée pour tenter d'aider Varlenia et son fils. Mélanie Charron, une amie de la famille, reçoit sans cesse des dons en argent et en matériel.

Les deux survivants du drame devaient aussi emménager sous peu dans un logement entièrement meublé qui appartient à la municipalité.

Les autorités municipales devraient tenir un point de presse mardi avant-midi pour faire le point sur les mesures mises en place pour soutenir et aider la famille, mais aussi les pompiers et employés municipaux qui ont été confrontés au tragique événement et qui pourraient s'en trouver affectés.

Dans la même catégorie