/news/politics

Mauricie

Des députés libéraux auraient été approchés par la CAQ

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

La Coalition avenir Québec le nie formellement, mais des approches de recrutement, à tout le moins de façon non officielle, auraient été faites auprès de députés libéraux de la Mauricie en vue des prochaines élections.

Le député du comté de Saint-Maurice, Pierre Giguère, a confié à TVA Trois-Rivières avoir été abordé de façon «informelle» et avoir décliné. L'avenir de M. Giguère avec les libéraux est incertain puisque son comté vient d'être fusionné avec celui de Laviolette, occupé par la ministre Julie Boulet. Il s'était déjà présenté sous la bannière caquiste en 2012 dans Saint-Maurice et avait terminé deuxième.

Sans nier, le député de Champlain Pierre-Michel Auger éclate même d'un rire approbateur lorsqu'on lui demande si la CAQ ne lui aurait pas fait les yeux doux.

«Je pense que la CAQ fait certaines démarches et ils ont tout à fait le droit de faire les démarches qu'ils veulent avec qui ils veulent. En ce qui me concerne, je vais être dans le comté de Champlain avec les libéraux», insiste-t-il toutefois.

M. Auger avait d'abord été élu sous la bannière adéquiste en 2007 avant de passer chez les libéraux. Des rumeurs à l'effet que le député libéral de Maskinongé Marc H Plante avait aussi été courtisé ont circulé dans les derniers jours. La CAQ assure qu'aucun de ces députés n'a figuré dans ses plans et que ses candidats sont déjà choisis dans Laviolette, Saint-Maurice et dans Champlain.

«Je pense qu'il n'y a aucun intérêt de notre part et pour M. Giguère qui a fait un choix et pour M. Auger qui a déjà quitté l'ADQ pour s'en aller avec les libéraux. Je ne pense pas que c'est le genre de candidatures dans lesquelles nous sommes intéressés», affirme catégoriquement le député et whip de la CAQ, Donald Martel.