/finance/homepage

Plusieurs milliers de produits vendus

Des produits de la STM populaires à l'international

Zacharie Goudreault | Agence QMI

GEN-ASSIGNATION STM POUR 24H

Dario Ayala / Agence QMI

Un peu moins d’un an après sa création, la boutique en ligne qui vend des objets s’inspirant du réseau du métro et des autobus de la Société de transport de Montréal (STM) connait une popularité qui traverse les frontières du pays.

«On pensait avoir une microclientèle, mais ça s’est élargi [...]. On a même vu de l’intérêt pour ces produits en Australie et aux États-Unis», s’est réjoui le président de l’entreprise montréalaise Motivo, Luigi Vendittelli, lors de la visite mardi d’un atelier dans l’arrondissement Saint-Laurent où une partie des produits dérivés sont confectionnés.

La filiale commerciale de la STM, Transgesco, a conclu un partenariat avec l’entreprise montréalaise spécialisée en création d’objets promotionnels Motivo afin de lancer cette boutique en ligne en février.

Depuis, plusieurs milliers de produits ont été vendus et le nombre d’objets à l’image de la STM est passé d’une centaine à plus de 400 dans huit catégories différentes.

«On constate que ça fonctionne. Les gens achètent beaucoup depuis un an», s’est réjoui le président du conseil d’administration de la STM, Philippe Schnobb.

En plus d’être disponibles en ligne, ces produits peuvent aussi être achetés dans une dizaine de boutiques situées, entre autres, au centre-ville de Montréal, sur le Plateau-Mont-Royal et à Laval.

L’homme d’affaires Luigi Vendittelli, qui affirme avoir déjà couvert les dépenses liées au lancement de cette boutique grâce aux ventes de celle-ci, a toutefois refusé de chiffrer cette réussite financière.

Production locale

De nombreux produits de la Boutique STM sont confectionnés à Montréal par une quinzaine d’employés spécialisés entre autres en infographie, en impression et en couture. L’entreprise Motivo envisage d’ailleurs de produire à Montréal des chandails et des cotons ouatés à l’image du réseau de la STM.

«Ça coûte plus cher que de produire en Asie, mais c’est important que quelqu’un prenne cette initiative. On espère en inspirer d’autres à faire de même», a déclaré M. Vendittelli tout en sillonnant les allées de la salle de production de l’entreprise, qui compte plus de 70 employés.

Redevances

La STM est gagnante sur tous les plans de cette initiative, qui est entièrement gérée par l’entreprise Motivo, mais dont elle tire un bénéfice financier sur une base mensuelle, a expliqué le directeur des opérations de Transgesco, Manuel Lopez.

«On a des redevances sur les ventes qu’on peut inclure dans nos revenus», a noté Philippe Schnobb.

La STM a toutefois refusé de préciser le montant de cette redevance mensuelle, soutenant que cette information n’est pas de nature publique.

Dans la même catégorie