/news/currentevents

Enquête

La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay dans la mire de l'UPAC

Isabelle Tremblay

 - Agence QMI

L'Unité permanente anti-corruption (UPAC) s'intéresse à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay.

Des analystes-enquêteurs de l'UPAC avaient à valider certaines informations, d'où la raison de leur passage à Saguenay, en début de semaine.

Une équipe s'est présentée au siège social de la Commission scolaire, lundi matin, sur la rue Jacques-Cartier, à Chicoutimi, pour faire la lumière sur certains éléments qui les a fait grincer des dents. La direction de l'organisation avait été informée de cette visite, au courant de la semaine dernière.

Des membres du personnel-cadre ont eu à répondre à des questions, mais la contribution de la présidente de l'organisme n'a pas été requise.

«Ils sont venus ici pour poser certaines questions en lien avec des événements sur lesquels ils s'interrogeaient, mais il n'y a pas eu de perquisition», a mentionné Liz S. Gagné, présidente de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay.

«Nous avons répondu à toutes leurs questions, a ajouté Jean-François Pressé, directeur général adjoint. Le contenu intégral de ce qui s'est passé et ce qui a été divulgué est strictement confidentiel.»

On ignore pour le moment les motifs de l'intervention de l'UPAC. Est-ce qu'elle aurait un lien avec l'enquête qu'effectue le ministère de l'Éducation? Est-ce l'enquête juricomptable du printemps dernier y est pour quelque chose? Ou est-ce que la manière dont ont été gérés les fonds publics a piqué la curiosité de l'Unité? Ces questions demeurent sans réponse.

«Nous traversons une période pas facile. Nous avons le vent contre nous. La situation n'est pas toujours facile», a souligné M. Pressé.

«Est-ce qu'ils vont trouver quelque chose de juteux? Ça m'étonnerait beaucoup, a commenté Aline Beaudoin, présidente du Syndicat de l'Enseignement du Saguenay. C'est très réglementé pour l'ensemble des règles budgétaires. J'ai l'impression que lorsque cette saga sera terminée, la Commission scolaire fonctionnera de façon très droite.»

Reste maintenant à savoir quelles seront les suites qui découleront de cette intervention.

La directrice générale, Chantale Cyr, qui est absente du travail pour des raisons de santé a d'ailleurs vu son congé prolongé jusqu'à la période des Fêtes. À cette absence s'ajoutent celles de la responsable des communications et de la secrétaire générale.

Dans la même catégorie