/finance/homepage

Bientôt un leader mondial

Première importante pour Nemaska Lithium

Francis Halin | Agence QMI 

Le Québec sera bientôt un leader mondial en lithium pour batteries de voitures électriques, prédit Nemaska Lithium après avoir produit sa première tonne et demie de produits finis de sa mine Whabouchi, au nord de Chibougamau, à son usine de Shawinigan.

«C’est une première au niveau mondial d’avoir converti du minerai de lithium en hydroxyde de qualité batterie par un procédé électrochimique... c’est un événement assez majeur», s’enthousiasme Guy Bourassa, PDG de Nemaska Lithium, valorisée à plus de 820 millions $. La société, dont le siège social est à Québec, vise des revenus de 400 millions $ US par année.

Le projet s’élève à plus d’un demi-milliard $. L’usine de Nemaska Lithium, située à l’ancien emplacement de Produits forestiers Résolu, à Grand-Mère, à Shawinigan, a coûté 300 millions $ et la mine, 200 millions $. La production doit commencer fin 2018.

S’ouvrir au monde

Guy Bourassa estime par ailleurs qu’il faut s’ouvrir au monde et regarder d’autres marchés de batteries au lithium aussi lucratifs, sinon plus encore, que Tesla, souvent citée en exemple.

«Il y a quelques mois, Volkswagen s’est engagée à ce que 25 % de ses ventes soient des véhicules électriques d’ici 2025... Juste ça, c’est cinq à six fois ce que Tesla envisage de faire», conclut le numéro un de la société d’ici, cotée en bourse depuis 2010.

Dans la même catégorie