/news/law

Profonde blessure au cou

Un jeune Sherbrookois accusé de cruauté envers son chiot

TVA Nouvelles

Gracieuseté de la SPA de l'Estrie

Un jeune Sherbrookois devra faire face à la justice parce qu’il est soupçonné de cruauté animale envers son propre chien d’à peine quelques mois.

À la suite d’une plainte reçue le 17 novembre, la Société protectrice des animaux de l’Estrie est intervenue au domicile de l’homme.

«Le patrouilleur y a découvert un chiot âgé d’environ quatre mois, affligé d’une sévère blessure a u cou, vivant dans des conditions insalubres dans une cage trop petite, le tout sans eau et sans nourriture», explique la porte-parole de l’organisme, Geneviève Cloutier.

Selon la SPA de l’Estrie, le chiot portait un collier «beaucoup trop petit pour la circonférence de son cou», «à un point tel qu’une plaie ouverte de plus de 3 cm de profondeur s’est formée sur la partie ventrale» de son corps.

«Le collier avait une longueur de 9 pouces alors que la circonférence du cou de ce chiot était de plus de 14 pouces. Malheureusement, puisque le collier était si serré et en raison d’un port prolongé, il s’est véritablement incrusté dans la peau et, au fil du temps, des lésions se sont formées et étendues sur plus de 75% de la superficie circonférentielle de son cou», ajoute-t-on.

L’animal souffrait aussi d’une dermatite entre les coussinets de ses pattes et avait les griffes très longues, nuisant ainsi à sa démarche.

La SPA de l’Estrie a transmis d’autres photos aux médias, mais comme elles sont extrêmement difficiles à regarder, TVA Nouvelles a choisi de ne pas les publier.

Le chiot se remet toujours de ses blessures au refuge de la SPA et l’organisme indique qu’il sera prochainement placé en adoption.

Dans la même catégorie