/regional/estduquebec/basstlaurent

Rimouski

Un terminal pétrolier trop près d'une école primaire?

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

L'école primaire du Grand-Pavois est située à moins de 300 mètres du terminal pétrolier de Suncor à Rimouski. Chaque jour, ses 120 élèves côtoient des camions de transport et sont en contact avec des émanations de produits pétroliers.

Devant les préoccupations de parents à la suite d'incidents sur le site de la pétrolière, la Commission scolaire des Phares a demandé il y a un an au directeur de la santé publique du Bas-St-Laurent de faire enquête sur la sécurité des enfants. Le Dr Sylvain Leduc s'est notamment demandé «s'ils sont en sécurité en raison d'une exposition de produits pétroliers, que ce soit dans le sol ou dans l'air».

Un an plus tard, TVA Nouvelles a mis la main sur les premières conclusions de son rapport qui sont attendues au cours des prochains jours. Résultat, à la suite d'une caractérisation de la qualité de l'air ambiant, aucun dépassement de normes ou de critères n'a été observé. «Il y a eu des prélèvements dans l'air et dans le sol et il n'y avait aucun dépassement. On peut juger que ce volet-là est très rassurant», ajoute le Dr Leduc.

Pour sa part, le directeur de la santé publique a analysé les autres risques potentiels associés à la présence du terminal de Suncor près de l'école du Grand-Pavois. Il s'est notamment intéressé à la question du transport lourd dans le secteur. «Il y a un état de situation et il y aura des recommandations qui seront émises», explique-t-il.

Le rapport complet du Dr Sylvain Leduc est attendu avant Noël. Il sera présenté aux parents dès sa publication.

Dans la même catégorie