/finance/homepage

Frais antidumping des États-Unis

Aeromexico pourrait se porter acquéreur d'une partie des C Series de Delta

Agence QMI

Le transporteur aérien Aeromexico pourrait racheter une partie des 75 avions C Series commandés par Delta Airlines à Bombardier, a rapporté Reuters.

Selon les sources de l'agence de presse, la récupération d'une partie du contrat par Aeromexico permettrait d'éviter les frais compensatoires et antidumping de 300 % imposés par le département américain du Commerce sur les appareils de la C Series. Aeromexico est détenu à 49 % par Delta Airlines.

Le nombre d'avions C Series qui pourrait se retrouver au Mexique plutôt qu'aux États-Unis n'a toutefois pas été précisé. Aeromexico n'aurait également pas encore pris sa décision et étudierait aussi la possibilité d'acheter des avions à Embraer pour rajeunir sa flotte aérienne.

La vente de 75 avions CS100, conclue au cours du printemps 2016, avait été remise en question par Boeing, qui a accusé Bombardier au printemps dernier d'avoir vendu les appareils sous leur prix coûtant. Le département du Commerce a finalement donné raison à Boeing au début de l'automne en imposant des droits compensatoires préliminaires de 220 % et des droits préliminaires antidumping de 79,82 %.

Ces décisions ont amené Bombardier à céder le contrôle de la C Series à Airbus à la mi-octobre. L'entreprise européenne avait indiqué avoir l'intention de créer une usine aux États-Unis pour y assembler les CS100 et CS300 destinés au marché américain, de façon à éviter de payer la surtaxe de 300 %.

Dans la même catégorie