/regional/estduquebec/cotenord

Accident de travail à Natashquan

Les méthodes de travail pointées du doigt après la mort d'un débardeur

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

Des lacunes dans les méthodes de travail ont provoqué la mort d'un débardeur sur le quai de Natashquan, sur la Côte-Nord, en avril dernier. Norbert Landry, 61 ans, est décédé après être tombé d'une plateforme de déchargement.

L'homme s'affairait à décharger la cargaison d'un bateau de pêche avec des collègues de l'entreprise Poséidon lorsqu'il a chuté d'une plateforme. Il est tombé d'une hauteur d’un peu plus d'un mètre et sa tête a absorbé le choc. La victime est morte trois jours plus tard à l’hôpital.

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) conclut que la méthode utilisée pour manutentionner des bacs de crabes a exposé le travailleur à un danger qui s'est avéré mortel. Lors de l'accident, il n'y avait aucune barrière de protection autour de la plateforme servant au déchargement. «Les tâches qui peuvent sembler banales, sans risques ou routinières peuvent s'avérer risquées», a expliqué Maxime Boucher, porte-parole à la CNESST.

L'entreprise Poséidon a depuis remplacé la plateforme de déchargement par une installation plus sécuritaire. De plus, de la formation est maintenant offerte aux employés afin qu'ils adoptent des méthodes de travail répondant aux normes. «Est-ce qu'il n'y aurait pas lieu de ne pas tirer les bacs à reculons? Est-ce qu'il y aurait lieu de faire cette manutention-là à plus d'un travailleur, notamment», a ajouté le porte-parole de la CNESST.

La CNESST a aussi donné un constat d'infraction à l'entreprise. Poséidon s'expose maintenant à une amende qui pourrait atteindre jusqu'à 66 000 $. Au cours des cinq dernières années, 45 travailleurs sont décédés à la suite d'une chute au Québec, dont deux sur la Côte-Nord.