/regional/montreal/montreal

Crise au SPVM

Philippe Pichet a appris sa suspension dans les médias

TVA Nouvelles

Le chef déchu du Service de police de Montréal Philippe Pichet a affirmé à TVA Nouvelles avoir appris dans les médias qu’il était suspendu de son poste, mercredi.

«Écoutez, vous me prenez au dépourvu. Je n'ai reçu aucun téléphone de Québec m'annonçant ma suspension», a-t-il dit à notre journaliste qui l'a joint au téléphone en milieu d'après-midi.

À LIRE ÉGALEMENT

Le chef de police de Montréal Philippe Pichet suspendu

Martin Prud'homme nommé administrateur provisoire du SPVM

Climat de tension et de suspicion au SPVM

M. Pichet a confirmé qu'il allait faire un point de presse pour faire le point sur la situation. Celui-ci aura lieu après la conférence de presse du ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux et de la mairesse de Montréal Valérie Plante.

«Je vais apporter des précisions, j'ai eu une rencontre ce midi avec le directeur général de la Ville qui m'a informé que j'allais être suspendu, mais je n'ai pas reçu cette confirmation-là depuis», a-t-il répété.

Lors de la rencontre à l'hôtel de ville de Montréal, on aurait évoqué la possibilité d'une entente pour la terminaison de son emploi après sa suspension puisqu'il reste 3 ans à son contrat à titre de chef de police.

Lors de la conférence de presse, le ministre Coiteux a confirmé que Pichet avait été suspendu de ses fonctions et que ce serait Martin Prud'homme de la Sûreté du Québec qui assurera l'intérim et qui agira à titre d'administrateur provisoire du SPVM.

Dans la même catégorie