/news/culture

Sur son enfance

Un autre projet de film sur Céline Dion en préparation

Maxime Demers

 - Agence QMI

Alors que l’actrice française Valérie Lemercier a annoncé cette semaine son intention de faire un film biographique sur Céline Dion, un autre projet de long métrage sur la célèbre diva québécoise est aussi en préparation au Québec, a appris le «Journal de Montréal». Et ce film, qui sera produit et tourné au Québec, bénéficie de l’appui de Céline et de la famille Dion.

Intitulé «Ce n’était qu’un rêve», ce film se penchera sur l’enfance de Céline Dion, de sa naissance à sa rencontre avec René Angélil, alors qu’elle avait 12 ans et qu’elle s’apprêtait à sortir de l’ombre. Le scénario sera écrit par le réalisateur Marc-André Lavoie («Hot Dog», «Innocent»), Adrien Bodson et Jimmy Dion, un neveu de Céline.

«Ce n’était qu’un rêve» n’est pas le premier projet de film sur la vie de Céline Dion. Mais c’est le premier à avoir l’approbation de la chanteuse.

Travail d’équipe

«On travaille main dans la main avec Céline et la famille Dion, a expliqué Marc-André Lavoie en entrevue au «Journal». On a Jimmy Dion dans l’équipe de scénaristes du film et on est constamment en communication avec Céline. Notre première rencontre avec elle, l’été passé, devait durer 30 minutes, mais on est finalement restés avec elle pendant six heures. Elle est extrêmement généreuse. Mais avant tout, elle est tombée en amour avec l’angle du film.»

Cet angle qui a tant plu à la diva, c’est l’idée des scénaristes d’orienter leur film sur son enfance, à Charlemagne, dans les années 1970.

« Le film, ce sera Céline avant Céline, a résumé Adrien Bodson. Les grandes tournées, les casinos et les jets privés, ça nous intéressait moins de raconter cette partie de sa vie. Notre film va raconter son enfance, mais aussi comment sa famille a joué le rôle d’un incubateur pour qu’elle devienne la plus grande chanteuse au monde. Ce sera aussi l’histoire d’une famille québécoise de 14 enfants qui vit en périphérie de Montréal dans les années 1970.»

«Faites-le avant que je parte»

Avant d’approcher Céline, Marc-André Lavoie et Adrien Bodson ont donc vendu leur projet aux autres membres de la famille Dion.

«On a rencontré toute la famille de Céline en se disant que si quelqu’un s’opposait au projet, on arrêtait ça là. Après notre rencontre avec elle, Maman Dion m’a pris le bras et m’a dit: "Tiguidou, j’aime ça". Puis, elle nous a dit: "Faites-le avant que je parte". Ça nous a mis de la pression pour ne pas perdre de temps», a relaté M. Lavoie.

Une première version du scénario a été écrite. Orange Médias, qui produit le film, espère pouvoir le tourner d’ici un an et demi, avec un budget d’au moins 5 millions $. Le réalisateur n’a pas encore été choisi.

«Il va y avoir un gros travail de casting à faire parce que toute la famille Dion sera reconstituée, a indiqué M. Lavoie. Ça va nous prendre trois jeunes actrices pour jouer Céline à différents âges. Et il va falloir qu’elles chantent bien!»

Dans la même catégorie