/news/world

Réchauffement climatique

Cette vidéo d'un ours polaire affamé brise le coeur du monde entier

TVA Nouvelles

Facebook / Paul Nicklen Photography

Une vidéo publiée mardi par le photographe Paul Nicklen sur Facebook montrant un ours polaire affamé et émacié sur l’île de Baffin, dans le nord du Canada, a secoué des milliers d’internautes.

On y voit l’animal se déplacer difficilement, visiblement à court d’énergie. L’ours squelettique est à la recherche de nourriture, si bien qu’il se retrouve le museau dans une poubelle pour manger des restes laissés par des pêcheurs inuits.

 «Voilà à quoi ressemblent les changements climatiques», écrit le magazine National Geographic, qui a repris la vidéo vendredi. En 2002, un rapport du World Wildlife Fund avertissait des risques du réchauffement climatique sur l’avenir de cette espèce. Les ours polaires peuvent passer des mois sans manger l’été en attendant que les glaciers se solidifient, mais leur fonte accélérée les oblige désormais à se rendre sur la terre ferme plus tôt et à y retourner plus tard en hiver. Cela a pour effet d’allonger la période de jeûne de l’animal, ce qui fait qu’à l’hiver, la plupart d’entre eux sont affamés.

Cette situation n’a fait qu’empirer depuis la publication du rapport et 15 ans plus tard, les images comme celles de Paul Nicklen sont là pour le prouver.

 

«Nous étions là à pleurer tout en filmant avec les larmes qui nous coulaient sur les joues», explique-t-il dans un article du National Geographic.

Il est interdit de nourrir les ours polaires au Canada, mais bien entendu, ce n’est pas ce qui aurait empêché le photographe et son équipe de nourrir la bête s’ils en avaient eu les moyens.

De toute façon, cela n’aurait que prolongé la misère du pauvre animal, qui n’en avait plus que pour quelques heures à vivre.

«Ce n’est pas comme si je me promenais avec un tranquillisant ou 400 tonnes de viande de phoque», explique Nicklen.

Dans la même catégorie