/news/law

Recours aux tribunaux

Témoins de Jéhovah: il veut éviter que ses enfants soient endoctrinés

TVA Nouvelles

Un père de famille a eu recours aux tribunaux pour faire cesser l’endoctrinement de ses filles par leur mère, mais il sent néanmoins que tout n’est pas réglé.

Jacques*, maintenant séparé de sa conjointe qui est membre des témoins de Jéhovah, lui demeure lié à jamais en raison des deux fillettes d’âge primaire qu’ils ont eues ensemble.

Il a constaté que ces dernières faisaient l’objet d’un «lavage de cerveau» par leur mère, qui les emmenait avec elle lors des réunions de l’organisation religieuse deux fois par semaine.

«Qu’est-ce qui se passe dans ces réunions-là ? On leur apprend qu’il ne faut pas aller voter, on leur apprend que les gens qui fument sont de mauvaises personnes et qu’il ne faut pas leur parler. On leur apprend que les homosexuels sont des pommes pourries. On les bourre de préjugés», a dénoncé l’avocate du père, Me Nathalie Madore.

Par ailleurs, la mère faisait également faire du porte-à-porte à ses filles au nom des Témoins de Jéhovah.

«C’est ni plus ni moins que du travail forcé qu’on veut faire faire aux enfants et sous le couvert de la religion, ça devient acceptable, ce qui ne devrait pas être», a déploré l’avocate, qui est parvenue à convaincre un juge de la Cour supérieure du bien-fondé de la démarche du père.

Ce dernier doit maintenant recoller les pots cassés. «Je ne crois pas [que mes filles] en sont sorties complètement, parce que, qu’on le veuille ou non, elles subissent toujours les pressions de leur mère», a raconté Jacques. L’enseignante d’une de ses filles l’a d’ailleurs invité à leur faire voir un psychologue «parce qu’elles se sentent déchirées entre ce que la mère dit et ce que [lui] tente de leur apprendre».

*Nom fictif