/news/world

La «puissance nucléaire la plus forte»

Kim Jong-Un promet la «victoire dans l'épreuve de force» avec Washington

Agence France-Presse

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un est déterminé à faire de son pays la «puissance nucléaire la plus forte» au monde, a rapporté mercredi l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

Dans un discours devant des employés du programme balistique, M. Kim a déclaré mardi que son pays «allait de l'avant victorieusement et allait devenir la puissance nucléaire et militaire la plus forte au monde», a rapporté KCNA.

Le 28 novembre, Pyongyang avait lancé un missile balistique intercontinental (ICBM) capable selon des experts d'atteindre le territoire continental des États-Unis. Le dirigeant nord-coréen avait alors affirmé que son pays était désormais un État nucléaire à part entière.

Les nouvelles déclarations de M. Kim interviennent alors que les grandes puissances tentent de trouver une solution à la crise née de l'accélération des programmes nucléaires et balistiques de la Corée du Nord, condamnés par la communauté internationale, et qui a réalisé notamment en septembre un sixième essai nucléaire.

Pour tenter de contraindre la Corée du Nord à renoncer à ses programmes nucléaire et balistique interdits, le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé différentes séries de sanctions.

Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a annoncé mardi que les États-Unis étaient prêts à s'asseoir à la table des négociations avec la Corée du Nord «sans condition préalable».

Jusqu'ici, les États-Unis affirmaient que toute négociation ne pouvait porter que sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Le président américain Donald Trump a plusieurs fois menacé de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque de la part du régime de Kim Jong-Un.