/news/society

Disponible dès demain

Des difficultés à obtenir la pilule abortive?

TVA Nouvelles

Les pilules abortives, qui devaient être disponibles dès vendredi pour les femmes enceintes de moins de neuf semaines, ne seront pas faciles à trouver au cours des prochains jours.

À LIRE ÉGALEMENT

- La pilule abortive disponible dès le 15 décembre

«On a entendu parler hier qu'elle allait être disponible demain. Mais comment, nous, on va se la procurer? La question, je ne l'ai pas encore élucidée», explique Isabelle Tardif du Centre de santé des femmes de Montréal.

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette a en effet annoncé mercredi que la pilule abortive serait disponible d’ici la fin de semaine.

Après une échographie obligatoire, certains médecins pourront gratuitement prescrire ce médicament, qui vaut plus de 300 dollars.

Mais une formation sera nécessaire.

«Ce n'est pas n'importe quoi, parce que vous "pitonnez" sur Internet "pilule abortive", et que vous lisez là-dessus, et que vous pouvez le faire. Non. Le Collège des médecins va vérifier que ces gens-là ont une pratique ou un intérêt dans le domaine de l'interruption de grossesse», fait savoir le président-directeur général du Collège des médecins, le Dr Charles Bernard.

Ce médicament n’est pas à confondre avec la pilule du lendemain.

«La pilule du lendemain, c'est un contraceptif. Ça se prend avant même la conception. Donc, le lendemain d'une relation non protégée. La pilule abortive, c'est lorsqu'il y a eu conception il y a plusieurs semaines. Ça se prend jusqu'à 63 jours après le début de la grossesse», précise le président de l’Ordre des pharmaciens du Québec, Bertrand Bolduc.

Avec près de 25 000 avortements effectués au Québec chaque année, les spécialistes estiment que ce médicament sera en demande.

Mais le Centre de santé des femmes de Montréal et plusieurs pharmaciens ne pourront pas l'offrir avant janvier prochain, en raison du délai un peu trop court.

Dans la même catégorie