/regional/outaouais

Outaouais

Hydro-Québec coupe l’électricité par un froid glacial

Allison Ouellet

 - Agence QMI

GEN-HYDRO-QUEBEC

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Plusieurs centaines de clients d’Hydro-Québec en Outaouais ont été privés de courant pendant plusieurs heures, jeudi, car la société d’État n’a pas jugé bon de reporter des travaux non urgents par un froid glacial.

Le mercure indiquait -22 dans le secteur de Buckingham à 8 h 30 mercredi matin lorsqu’Hydro-Québec a coupé le courant à 340 clients. Avec le facteur éolien, la température ressentie était de -31 degrés Celcius.

Hydro-Québec est tout de même allée de l’avant avec des travaux de remplacement de poteaux d’électricité et l’ajout de conducteurs sur le réseau existant.

Les travaux étaient non urgents et Hydro-Québec avait avisé les clients qu’ils pourraient avoir lieu soit le 14 ou le 19 décembre.

Inacceptable

Sans courant, une mère de trois enfants, Nathalie Poulin, a dû emprunter une génératrice pour chauffer son logis.

«C’est inacceptable d’enlever l’électricité aux gens avec cette température. Il fait froid. C’est déplaisant», a dit la dame.

La société d’État avait envoyé un message aux résidences ciblées il y a deux jours pour les aviser des travaux notamment sur les rues Maclaren-Ouest, Albert, David et Kenny.

L’interruption a débuté à 8 h 30 et s’est échelonnée jusqu’en fin de journée, soit pendant huit heures.

«C’est imbécile. Quelques heures auraient été correctes, mais pas pendant autant de temps», a affirmé Geneviève La Rose, une autre résidente.

Pas impressionné

Le député libéral de Papineau Alexandre Iracà déplore la situation. Dans son message expédié aux citoyens, Hydro-Québec affirmait pourtant que les travaux pouvaient être reportés à la semaine prochaine.

«Ce n’étaient pas des travaux urgents! Nous n’étions pas devant une situation où un arbre était tombé sur un fil. Il annonce plus chaud le 19 décembre. Je crois que quelqu’un a manqué le bateau quelque part», a critiqué le député.

Le conseiller municipal du secteur, Martin Lajeunesse, affirme pour sa part qu’Hydro-Québec n’a pas avisé la Ville de Gatineau de cette interruption de service.

«Je trouve ça déplorable. Il y a un manque d’empathie », a-t-il mentionné.

Hydro s’en lave les mains

La société d’État a répondu en fin de journée qu’elle n’avait rien à se reprocher. «On a maintenu l’interruption, car nous étions dans le droit de le faire puisqu’on était en haut de -15», a déclaré la porte-parole Sarah-Ann Landry.

Pourtant, selon le site internet d'Environnement Canada, il a fait plus froid que -15 degrés Celcius tout l’avant-midi. La température la plus chaude a été de -14 degrés Celcius à 14 h.

- Avec la collaboration de TVA Gatineau-Ottawa