/news/currentevents

Petites annonces

Des hommes à tout faire ciblés par des fraudeurs

Simon-Pier Ouellet | Agence QMI 

Simon-Pier Ouellet

Un homme à tout faire de l’Outaouais a bien failli tomber dans le panneau de fraudeurs très bien organisés. Il appelle ses pairs à la prudence.

Jean Séguin est passé près de se laisser prendre au piège la semaine dernière alors que des gens mal intentionnés montent des systèmes frauduleux de plus en plus évolués.

L’homme de Gatineau a été contacté après avoir placé une annonce sur le site de Kijiji pour offrir ses services d’homme à tout faire.

Un individu prénommé Daniel affirmait déménager à Gatineau à la mi-décembre et avait besoin d’un travailleur pour effectuer le nettoyage de l’appartement, ce qu’a accepté M. Séguin.

À l’extérieur du pays

Daniel prétextait provenir de l’extérieur du Canada. Il a aussitôt expédié une traite bancaire de 2480 $ qui est arrivée par la poste quatre jours plus tard.

M. Séguin et Daniel ont convenu alors que la traite bancaire serait déposée dans le compte de M. Séguin, qui pourrait conserver une partie de l’argent pour le travail exigé.

Il devait ensuite transférer les 2100 $ excédentaires dans un compte de banque appartenant supposément à la compagnie de déménagement qu’avait mandatée le prétendu nouvel arrivant.

«Quand c’est trop beau pour être vrai, touche pas à ça ! Au début, je trouvais que c’était logique, mais quand je demandais l’adresse de l’appartement à nettoyer, on me donnait la rue, mais jamais le numéro d’appartement», relate Jean Séguin.

Fausse traite bancaire

M. Séguin a décidé de ne pas déposer l’argent au guichet automatique, mais plutôt de s’informer auprès d’un employé de sa banque. Ce dernier lui a confirmé que la traite bancaire était frauduleuse.

«Si j’avais déposé cet argent dans un guichet automatique, j’aurais pu le retirer tout de suite. Mais en réalité, ce n’est pas de l’argent réel. J’aurais dû rembourser un jour ou l’autre», explique le retraité.

Jean Séguin n’a pas perdu un sou dans cette aventure, ce qui n’est cependant pas le cas de tous.

Le Centre antifraude du Canada est bien au fait de ce stratagème visant notamment des hommes à tout faire.

L’organisme n’était toutefois pas en mesure de dévoiler le nombre de cas rapportés cette année.

«Il ne faut jamais faire de virements de fonds pour un acheteur et se méfier des fraudeurs disposés à vous offrir plus que le prix demandé», a indiqué la porte-parole du Centre antifraude, Lisanne Roy-Beauchamp.

Jean Séguin admet que de voir un montant d’argent élevé déposé rapidement dans son compte peut être alléchant.

«Si je n’avais pas questionné au départ, c’est sûr que je me serais fait prendre.»

– En collaboration avec TVA Gatineau-Ottawa

Pour contacter le Centre antifraude du Canada : 1 888-495-8501

Dans la même catégorie