/news/politics

Vacances chez l'Aga Khan

Justin Trudeau a enfreint des règles selon la commissaire à l'éthique

Guillaume St-Pierre | Agence QMI

Le premier ministre Justin Trudeau a contrevenu à la Loi sur les conflits d'intérêts lorsqu’il a séjourné dans l’île privée de l'Aga Khan l’hiver dernier pour ses vacances des Fêtes, a conclu la commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Après avoir fait enquête, Mary Dawson a trouvé que M. Trudeau a contrevenu à quatre articles de la loi, a-t-elle fait savoir mercredi.

Justin Trudeau a séjourné sur l'île privée de l'Aga Khan pour passer des vacances du 26 décembre 2016 au 4 janvier 2017.

 

Le premier ministre s’est toujours défendu d’avoir mal agi en soulignant que l’Aga Khan était un ami personnel.

Or, la commissaire a déterminé que «M. Trudeau et l'Aga Khan ne sont pas des amis au sens de la Loi». Le premier ministre ne pouvait donc pas utiliser cette exception dans la loi.

« Les vacances acceptées par M. Trudeau et sa famille pourraient raisonnablement donner à penser qu'elles ont été offertes pour l'influencer dans l'exercice de sa charge de premier ministre», blâme la commissaire.

La fondation de l’Aga Khan a reçu des millions de dollars du gouvernement canadien au fil des ans pour des projets humanitaires.

La commissaire blâme aussi Justin Trudeau parce qu’il ne s’est pas récusé lors de discussions politiques qui auraient pu favoriser l’Aga Khan ou sa fondation. Il aurait aussi omis «de gérer ses affaires personnelles de manière à éviter d'avoir cette possibilité».

La commissaire Dawson a aussi conclu que M. Trudeau a enfreint la loi en acceptant de voyager à bord de l’hélicoptère personnel du riche philanthrope pour se rendre sur l’île privé de ce dernier, située aux Bahamas.

Dans la même catégorie