/news/law

Accusation d'homicide involontaire

La conjointe d'un signaleur happé mortellement soulagée

Vincent Larin | Agence QMI

CAROLINE LEPAGE/AGENCE QMI

Une conductrice vient d’être accusée d’avoir frappé mortellement un signaleur routier sur un chantier de construction à Bonsecours en Estrie.

Catherine Geoffroy, 30 ans, a été accusée d’homicide involontaire, de conduite dangereuse et d’agression armée. Elle fait face à une peine pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement à perpétuité.

«Ça ne me ramènera pas Michel, mais au moins c’est un processus qui part et on espère que justice sera rendue», a déclaré la conjointe de la victime, Lyne Lemay.

Le 7 novembre dernier, Michel Carmel coordonnait des travaux d’asphaltage sur la route 220 à Bonsecours, en Estrie, lorsqu’il aurait été heurté par Catherine Geoffroy. L’homme de 60 ans a été maintenu en vie artificiellement pendant plusieurs jours avant de finalement succomber à ses blessures, mardi.

Avant l’impact, la conductrice se serait vu refuser l’accès au chantier par une signaleuse routière, puisqu’elle parlait au cellulaire en conduisant. Elle se serait montrée impatiente, et c’est à ce moment que M. Carmel, coordonnateur à la signalisation, serait alors intervenu, selon des témoins. Il se serait placé devant le véhicule et la dame l’aurait renversé. Il est tombé sur la tête.

Dans la même catégorie