/regional/estduquebec/basstlaurent

Bas-Saint-Laurent

Les motoneigistes veulent un pont sur la rivière Rimouski

Simon Gamache Fortin | TVA Nouvelles

Des motoneigistes de la région du Bas-Saint-Laurent préparent une mobilisation pour obtenir la construction d'un pont permanent pour traverser la rivière Rimouski. Les usagers doivent emprunter une passerelle de marcheurs et de skieurs lorsque le pont de glace n'est pas disponible.

Une infrastructure du genre permettra d'améliorer la sécurité des motoneigistes. Le Club sportif populaire du Bas-Saint-Laurent se veut le catalyseur du projet. Des rencontres ont déjà eu lieu avec des acteurs du milieu politique et touristique de la région.

Ce pont permanent serait construit sur la rivière Rimouski à proximité du barrage de Boralex, non loin du pont de rivière Rimouski sur l'autoroute 20. Ce pont permanent permettra d’améliorer la sécurité, mais aura aussi des bienfaits écologiques.

«Passer sur une rivière glacée pour nous ce n’est pas sécuritaire nécessairement, mais ce n’est pas non plus les meilleures pratiques environnementales. Ce projet-là s’inscrit aussi dans la norme écoSentier», estime Jacques Deschênes, président du Club sportif populaire du Bas-Saint-Laurent

L’organisme cherche des partenaires pour boucler le budget du projet.

«Le ministère des Transports a des programmes alloués au niveau des véhicules hors route pour le réseau de sentiers de motoneiges au Québec. Ces projets-là, lorsque les études de faisabilité sont faites et qu’on a les montants probables en matière de planification, bien c’est [financé] à la hauteur de 75%. Donc, il faut trouver aussi un autre 25% de la part de d’autres acteurs [de l’industrie] qu’on a interpelés», allègue M. Deschênes.

L’industrie de la motoneige rapporte gros chaque année dans la région. Selon tourisme Bas-Saint-Laurent, le passage des motoneigistes rapporte 45 millions $ en retombées économiques.