/regional/quebec/quebec

Transport collectif structurant

Des trajets de bus plus rapides demandés à Québec

Taïeb Moalla | Agence QMI 

Insatisfaits en grande proportion de la congestion routière, les répondants pourraient augmenter leur usage du transport en commun si les trajets s’avéraient plus rapides.

La majorité des personnes sondées ont évoqué «la fluidité insatisfaisante de la circulation automobile» lorsqu’elles ont été interrogées sur le plus grand problème rencontré lors des déplacements à Québec.

Elles ont entre autres cité: l’effet entonnoir, les entraves à la circulation, la synchronisation déficiente des feux de circulation, la quantité de véhicules sur la route ainsi que le manque ou la diminution du nombre de voies de circulation automobile.

Parmi les autres irritants majeurs, on note le stationnement et le réseau routier déficient. En troisième lieu, on pointe le «service de transport en commun déficient». Les répondants regrettent entre autres la couverture insuffisante du territoire, la faible fréquence des passages, les retards, le manque de confort et le temps de déplacement jugé trop long.

Transport en commun

Le critère de la rapidité des trajets a été largement identifié comme l’élément qui pourrait pousser les gens à se déplacer davantage en autobus. L’augmentation de la fréquence des véhicules, en dehors des heures de pointe, a été mentionnée en second lieu.

«Ces deux premières caractéristiques énoncées rejoignent celle d’un réseau de transport en commun», notent les auteurs du rapport. Aussi, la diminution du coût des titres de transport en commun motiverait le tiers des répondants.

Parmi les autres suggestions qui conduiraient les citoyens à emprunter les autobus, on peut noter l’ajout du WiFi dans les bus, la desserte de l’aéroport, l’implantation de taxi-bus en banlieue ou encore la facilitation de l’embarquement des poussettes.

Rémy Normand, président du Réseau de transport de la Capitale, a fait savoir «qu’au cours de la récente consultation, les citoyens ont mentionné que le système actuel de transport en commun avait besoin d’être ajusté et bonifié. Le message a été entendu.»

Dans la même catégorie