/news/law

École secondaire du Triolet

Gestes à caractère sexuel: une enseignante accusée à Sherbrooke

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

Une enseignante de niveau secondaire de Sherbrooke a été arrêtée et accusée de crimes à caractère sexuel sur deux adolescents.

Andréanne Robert, 44 ans, enseigne à l'École secondaire du Triolet. Pour l'instant, elle fait face à deux accusations: leurre informatique visant à favoriser des contacts sexuels avec un jeune de moins de 16 ans et leurre informatique dans le but d'exploiter sexuellement une personne de plus de 16 ans, mais qui est mineure.

Le chef d'exploitation sexuelle fait bien sûr référence à la position d'autorité et le lien de confiance qu'elle exerçait en tant qu'enseignante.

Des chefs de pornographie écrite et juvénile en lien avec des sextos et des photos que l'accusée aurait échangés avec les deux adolescents, ses présumées victimes, pourraient éventuellement être déposés.

Selon les informations de TVA Nouvelles, Andréanne Robert, enseignante en sciences en secondaire 4, a été suspendue la semaine dernière par la direction de l'École secondaire du Triolet.

Ses comportements suspicieux lors du party de Noël du personnel auraient soulevé des doutes quant aux relations inappropriées qu'elle entretenait avec des adolescents de l'école.

La diffusion de l'arrestation et de la mise en accusation d'Andréanne Robert, qui enseignait à cet établissement depuis au moins cinq ans, mènera-t-elle à la dénonciation d'autres présumées victimes? La suite de l'enquête policière le dira.

Remise en liberté, l’accusée doit revenir devant le Tribunal le 6 février prochain.