/regional/saguenay

Carnet de commandes vide

Fermeture temporaire prolongée pour l'usine Produits forestiers Résolu

Jean Houle | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Les employés de l'usine Produits forestiers Résolu (PFR) du secteur Kénogami, à Saguenay, se seraient bien passés de cette nouvelle à quelques jours de Noël.

La direction leur a annoncé qu'elle fermait temporairement ses installations, non pas pendant une, mais bien deux semaines.

La fermeture temporaire d'une semaine avait déjà été devancée. PFR espère que la situation sera revenue à la normale le 3 janvier.

«C'était la décision la plus intelligente, compte tenu du contexte», a dit le porte-parole de la compagnie, Karl Blackburn.

L'usine est toujours prisonnière de son carnet de commandes vide et du manque de camionneurs pour transporter les copeaux.

«On s'y attendait pratiquement, a dit l'un des représentants du syndicat de la production affilié à la CSN, Gilles Vaillancourt. On espère rentrer au travail le 3 janvier, mais il n'y a pas de garantie.»

Les 188 travailleurs vivent leur sixième fermeture temporaire depuis 2016. À chaque fois, leur incertitude grandit sur l'avenir de l'usine.

«Ça devient dur de garder les gars, a convenu le syndicaliste. Ils sont inquiets, et ils commencent à chercher un emploi ailleurs. C'est normal.»

PFR rappelle que son accès limité au marché américain en raison de la surtaxe américaine sur le bois d'oeuvre joue dans l'équation. Le prix de la fibre ne change pas, et depuis 2015, les usines de Kénogami et de Dolbeau-Mistassini ont versé 70 millions $ en droits compensateurs à Washington.

«On prévoit que ce chiffre atteindra 100 millions $ à la fin de 2018, a révélé Karl Blackburn. On aura besoin de l'aide des gouvernements pour passer à travers cette période difficile.»

PFR rappelle que cet argent versé aux Américains n'est pas disponible pour des investissements au Québec.

Dans la même catégorie