/regional/estduquebec/basstlaurent

Bas-Saint-Laurent

La sécurité inquiète à la station Val-Neigette

Agence QMI

À moins de 24 heures de l'ouverture officielle de la station de ski Val-Neigette, des voix s'élèvent pour dénoncer des lacunes sur le plan de la sécurité. Un seul patrouilleur en poste, des équipements désuets, des inspections manquantes... l'équipe de patrouilleurs parle d'un point de non-retour.

«Nous, on est là pour la sécurité des gens et des utilisateurs. On a un paquet de protocoles à respecter, entre autres pour l'évacuation du télésiège si jamais il arrête», soutient la chef d'équipe Mélanie Vaillancourt.

«C'est toute dernière minute. Donc il n'y a rien de prêt pour la sécurité des gens. Ça vient de rouvrir y'a pas tellement longtemps. On s'attend à ce que les inspections n'aient pas été faites dans les règles de l'art», dénonce Steve Doré, formateur des patrouilleurs.

Même les formations obligatoires n'ont pas été renouvelées cette année. «Notre accréditation terminait le 19 décembre 2017. Normalement, il y a communication entre la direction et le chef de la patrouille ou la personne responsable des accréditations annuelles. Cette année, ça n'a pas eu lieu», explique le chef de la patrouille Luc Monette.

«On s'entend que, normalement, c'est une formation qui est obligatoire. Présentement, y'a aucune formation. Y'a possiblement un patrouilleur qui va être sur place. Mais sa formation? On ne sait pas trop d'où il vient. Est-ce qu'il vient de la région? Est-ce qu'il vient de l'extérieur? On ne le sait pas», ajoute M. Doré.

Les membres de la patrouille boycotteront donc la saison, tant et aussi longtemps que la direction actuelle sera en poste. Ils viendront porter leur matériel à la station dans les prochains jours.

«Toute la question du financement a créé beaucoup de dommages collatéraux au sein de la montagne, au sein de l'équipe de patrouille, au sein de l'équipe de montagne et au sein de l'école de ski, affirme Luc Monette. Ce n'est pas juste un boycott. On a décidé de ne pas être là pendant toute la station.»

TVA Nouvelles s'est présenté à la station de ski Val-Neigette vendredi, et seul un sous-contractant était sur place. Personne n'a été en mesure de confirmer officiellement si la station serait accessible samedi. En date du 17 décembre, une publication Facebook sur la page de la station indiquait bel et bien une ouverture le 23 décembre.