/news/law

Rétrospective

Les affaires judiciaires marquantes de 2017

TVA Nouvelles

L’année qui vient de se terminer a encore une fois été marquante dans le milieu des affaires judiciaires. Certaines de ces histoires resteront même peut-être dans les anales judiciaires. Tour d’horizon de 2017.

Voyez l’intégralité de l’émission «Affaires judiciaires 2017» dans la vidéo au haut de l’article. Jean-François Guérin est en compagnie de ses collaborateurs, l’expert en affaires policières Jean-François Brochu, la juge à la retraite Nicole Gibeault et l’avocat Me François-David Bernier pour passer en revue les dossiers marquants de la dernière année dans le domaine judiciaire.

Les affaires policières

C’est l’événement de l’année dans l’actualité : l’attentat à la mosquée de Québec a fait la manchette en début d’année et continuera de le faire tout au long des mois suivants. Le suspect, Alexandre Bissonnette, 27 ans, est accusé de six meurtres au premier degré et de 35 tentatives de meurtre.

L’année 2017 aura aussi été celle du mouvement de dénonciation #MoiAussi qui a fait tomber de nombreuses grandes personnalités, au Québec et ailleurs dans le monde. Chez nous, les affaires Rozon et Salvail ont fait couler beaucoup d’encre.

2017 a été le théâtre de la plus importante alerte Amber de l’histoire, qui a mené à la poursuite d’Ugo Fredette. Une affaire qui est toujours en cours et qui a touché le Québec parce qu’un enfant de six ans a notamment été impliqué.

Parlant de cavale, l’affaire Karine Major a également fasciné le Québec, qui s’est demandé ce qui pouvait bien être arrivé à cette femme de Rimouski, disparue sans donner de nouvelles et finalement retrouvée saine et sauve en Saskatchewan.

L’année de l’arrêt Jordan

Depuis 2017, l’arrêt Jordan est connu de tous. Cette procédure judiciaire a notamment permis au présumé meurtrier Sivaloganathan Thanabalsingham de s’en tirer, lui qui attendait d’être jugé pour le meurtre de sa femme. Il a finalement été extradé au Sri Lanka.

Même son de cloche pour le présumé meurtrier Van Son Nguyen, qui a été renvoyé en Grande-Bretagne après avoir profité d’un arrêt des procédures.

Dans la région de Québec, celui que l’on a appelé l’«ange Daniel» a lui aussi été libéré dans un cas d’agression sexuelle sur une jeune adolescente, 2 310 jours après le début de son procès.

D’autres ont tenté d’obtenir un arrêt des procédures, sans toutefois l’obtenir. C’est le cas de l’entrepreneur Tony Accurso qui a vu son procès être avorté dans les derniers mois de 2017. Il sera de retour devant les jurés en janvier 2018.

Les grands procès de 2017

L’ex-entraîneur de ski Bertrand Charest a écopé d’une peine de 12 ans d’emprisonnement en 2017 pour des cas d’agressions sexuelles sur des adolescentes.

Dans une première Canadienne, Ismaël Habib a été reconnu coupable d’avoir tenté de quitter le pays pour aller combattre aux côtés d’une organisation terroriste. Habib a été condamné à huit ans de prison pour avoir tenté de joindre les rangs de l’État islamique grâce à de nouveaux articles du Code criminel canadien.

Plusieurs autres procès ont retenu l'attention, comme celui du chauffard Yves Martin, de Jonathan Mahautière ou encore celui du massothérapeute Nadim Haj Hattab, qui avait attaqué deux journalistes au palais de justice, dont celui de TVA Nouvelles Martin Everell.

Dans la même catégorie