/news/currentevents

Nord-du-Québec

Le BEI prend en charge une enquête à Umiujaq

Agence QMI

ARCHIVES/AGENCE QMI

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a annoncé jeudi soir qu’il enquêtait pour déterminer les circonstances entourant la mort d’un homme de 22 ans qui a été abattu par les policiers dans le village d’Umiujaq, dans le Nord-du-Québec.

La date de l’incident n’a pas été précisée et il a été impossible de parler à un porte-parole du BEI en soirée.

Les policiers se seraient d’abord présentés à la résidence de l'individu pour l’arrêter, mais ce dernier aurait refusé de les suivre, a précisé le BEI par communiqué. Pendant qu’un collègue tentait d’obtenir un mandat d’entrée, un autre policier surveillait le suspect. Mais l’homme «serait sorti de son domicile armé d'armes blanches et se serait dirigé vers le centre communautaire où se déroulaient des activités», a-t-on ajouté, en indiquant que les policiers auraient tenté de l’empêcher d’entrer dans l’édifice.

C’est alors que l’homme de 22 ans se serait retourné vers les forces de l’ordre et aurait foncé vers eux, les policiers ouvrant alors le feu. Son décès aurait été constaté dans un centre médical de la communauté.

Sept enquêteurs du BEI seront dépêchés sur place samedi, leur arrivée dans le village nordique étant prévue sur le coup de 12 h.

La Sûreté du Québec (SQ), qui agira comme corps de police de soutien, sera notamment représentée sur le terrain par un technicien en identité judiciaire.