/regional/troisrivieres/mauricie

Mauricie

Les distributeurs d'huile à chauffage sont débordés

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Il n’y pas que l’électricité qui est en forte demande en raison de la vague de froid. Le mazout l’est également. D’ailleurs, les distributeurs d’huile à chauffage sont plutôt débordés par les temps qui courent.

«Tous les effectifs sont mobilisés», a indiqué un livreur de la coopérative Sonic à Shawinigan, Christian Gervais. Le distributeur doit poursuivre les livraisons jusqu'à minuit chaque soir pour répondre à la demande de sa clientèle.

«Avec les Fêtes c'est pire. Tout le monde a peur d'en manquer, donc on fait face à une surcharge d'appels. On étire jusqu'à la dernière minute pour que tout le monde passe un jour de l'an au chaud », a poursuivi M. Gervais.

«Beaucoup de personnes âgées en particulier craignent d'en manquer et appellent dès que leur réservoir tombe sous la moitié», a expliqué Carole Dessureault, du Groupe Desroches.

Pour regarnir ses réserves et assurer l'approvisionnement du Centre-de-la-Mauricie, le distributeur doit commander à la raffinerie de Montréal une semi-remorque de plus à chaque jour.

La demande a évidemment un effet sur la hausse du prix de l’huile à chauffage. Depuis quelques jours, on observe une augmentation de six à sept sous le litre, qui coûte présentement près d’un dollar.

À Bécancour, Pétroles Deshaies a dû demander à certains employés de suspendre leurs congés des Fêtes. Le coordonnateur des livraisons s'est même retrouvé dans l'obligation de reprendre le volant d'un camion-citerne.