/news/law

Boischatel

Elle poursuit son conjoint pour un accident de motoneige

Kathleen Frenette | Agence QMI

Une dame de Boischatel a décidé de poursuivre son conjoint et le club d’autoneige Le Sapin d’Or en dommages et intérêts pour un montant de 32 000 $ à la suite d’un accident survenu il y a près de trois ans.

Le 11 janvier 2015, le couple de Boischatel a effectué une «promenade à partir de Sainte-Anne-de-Beaupré sur le sentier numéro 3» avec, comme destination, Baie-Saint-Paul.

Une heure après le début de la randonnée, alors que «le défendeur roulait à 25 km/h», les motoneigistes se sont retrouvés au bas d’une côte, sur une partie plane.

C’est à ce moment que «l’arrière de la motoneige est soudainement tombé dans un trou dû à un affaissement du sentier», est-il écrit dans la poursuite.

Lors de l’impact, la dame qui prenait place à l’arrière «a crié de douleur» et elle a demandé à son conjoint de s’immobiliser.

Trente minutes plus tard, les ambulanciers ont pris en charge la dame qui a été transférée à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, où un «diagnostic de fracture de la D-12 a été prononcé».

Sur une période de trois semaines, la dame a dû porter un corset et elle a subi une opération à la fin du mois de janvier 2015.

Encore aujourd’hui, la dame dit ressentir des douleurs et «une expertise médicale sera réalisée incessamment pour déterminer son déficit anatomophysiologique».

«En sa qualité de propriétaire et conducteur de la motoneige», elle tient son conjoint «responsable des dommages qui lui ont été causés» et elle estime que le club de motoneige «a fait défaut de procéder à l’entretien adéquat des lieux».

Dans la même catégorie