/news/culture

#Moiaussi

2017: l’année de tous les scandales

Isabelle Hontebeyrie | Agence QMI 

Le 5 octobre, le «New York Times» publie une interview d’Ashley Judd dans laquelle l’actrice raconte la manière dont Harvey Weinstein, le tout-puissant patron de The Weinstein Company, a tenté de lui soutirer des faveurs sexuelles. Ces révélations sont les premières d’une longue série qui continue d’ébranler l’industrie du divertissement.

Le 10 octobre, c’est au tour du magazine «The New Yorker» de rapporter, après 10 mois d’enquête, que le producteur harcèle ou agresse des femmes depuis plus de 20 ans. En quelques mois, des centaines de stars et de particuliers - incluant des hommes - osent enfin parler, d’autant que la campagne #MeToo (#Moiaussi), publicisée par Alyssa Milano sur Twitter, montre l’ampleur des abus commis. Personne n’est épargné et, au Québec, Gilbert Rozon, Éric Salvail, Sylvain Archambault, Gilles Parent, Michel Brûlé et Giovanni (Jean-Claude) Apollo sont quelques-uns à être dénoncés. À l’heure actuelle, la vague de dénonciations continue, et pas une semaine ne s’écoule sans qu’on débusque un autre homme en position de pouvoir. Et ils sont plus de 60 poids lourds de l’industrie à avoir été mis en cause, voici les plus connus...

Harvey Weinstein

Le producteur, véritable machine à remporter des Oscars («Fiction pulpeuse», «Shakespeare et Juliette»), soutien financier des candidats démocrates, est accusé le 5 octobre dans l’article du «New York Times». Au témoignage d’Ashley Judd s’ajoute bientôt celui de Rose McGowan qui accuse le producteur de viol, puis celui de six autres femmes. Rapidement, d’autres victimes d’agressions, de harcèlement ou de tentative d’agression se font connaître, d’Angelina Jolie à Uma Thurman en passant par Kate Beckinsale et Gwyneth Paltrow.

Aujourd’hui: Harvey Weinstein fait l’objet de trois enquêtes policières, à Londres, New York et Los Angeles et se terre dans une clinique.

Kevin Spacey

Lorsque l’acteur Anthony Rapp raconte, le 29 octobre, que Kevin Spacey lui a fait des avances alors qu’il n’avait que 14 ans, personne ne veut y croire. Or, la star de «House of Cards», série phare de Netflix et l’un des acteurs le plus talentueux de sa génération, se fait bientôt accuser par d’autres comédiens et collègues.

Aujourd’hui: Tandis que Kevin Spacey suit une thérapie, la police londonienne a ouvert une enquête à la suite de témoignages d’employés du théâtre Old Vic. Parallèlement, Ridley Scott a choisi de le remplacer par Christopher Plummer dans «All the Money in the World», en salle pendant les Fêtes. De surcroît, Netflix a annoncé qu’il y aurait une dernière saison de «House of Cards», sans Kevin Spacey.

Brett Ratner

Le 20 octobre, une ancienne employée accuse le réalisateur de «Rush Hour» de l’avoir violée. Brett Ratner réplique par une plainte en diffamation. Mais, le 1er novembre, le «Los Angeles Times» publie un article dans lequel cinq femmes, à commencer par Natasha Henstridge et Olivia Munn, accusent Brett Ratner d’inconduite sexuelle ou de harcèlement. Les studios Warner coupent alors tout lien avec lui.

James Toback

Le 22 octobre, le «Los Angeles Times» publie les résultats d’une enquête sur James Toback avec des témoignages remontant aux années 1980. Au total, 38 femmes - dont Rachel McAdams, Selma Blair et Julianne Moore -, l’accusent d’agression ou de harcèlement sexuel. Quatre jours plus tard, le journaliste Glenn Whipp indique sur Twitter que, depuis la parution de l’article, pas moins de 310 femmes l’ont contacté pour témoigner.

Aujourd’hui: la police de Beverly Hills a lancé une enquête en raison des allégations qui pèsent sur le scénariste et réalisateur.

Jeremy Piven

Accusé d’agression, de tentative d’agression et de harcèlement par quatre femmes, celui qui s’est fait connaître dans la série «Entourage» a vu sa série «Wisdom of the Crowd» annulée par CBS.

Aujourd’hui: après avoir passé avec succès un polygraphe pour se disculper, Jeremy Piven a indiqué qu’il étudiait ses «options légales» pour se défendre dans cette affaire.

Jeffrey Tambor

Récipiendaire de deux prix Emmy et d’un Golden Globe pour son interprétation d’un professeur qui décide de changer de sexe dans la série «Transparent» d’Amazon, Jeffrey Tambor est visé, en novembre dernier, par des allégations d’inconduites sexuelles. L’acteur nie le tout et annonce qu’il ne reprendra pas son rôle.

Aujourd’hui: Amazon est en train d’enquêter et n’a encore pris aucune décision sur l’avenir de la série.

Louis C.K.

Le 9 novembre, l’humoriste, acteur, producteur et réalisateur annule un certain nombre d’engagements prévus. C’est que le «New York Times» révèle, le même jour, que cinq femmes l’accusent de s’être masturbé devant elles.

Aujourd’hui: l’humoriste s’est excusé, mais son film, «I Love You, Daddy» ne sera pas distribué et, tant Netflix que HBO et FX ont annulé des émissions de télévision auxquelles il devait participer.

Ed Westwick

Les 7, 8 et 15 novembre, trois actrices accusent l’ancien Chuck de «Gossip Girl» de viol. Et l’une d’elles porte plainte à la police de Los Angeles.

Aujourd’hui: Ed Westwick continue de nier et affirme avoir des preuves qu’il n’a pu se livrer à ces actes. La BBC a décidé de suspendre la diffusion d’une nouvelle série dans laquelle il joue jusqu’à ce que l’affaire soit résolue.

Dustin Hoffman

Le 17 novembre, Anna Graham Hunter, une ancienne stagiaire de 17 ans à l’époque, détaille, dans les pages du «Hollywood Reporter», la manière dont Dustin Hoffman s’est comporté sur le plateau de «Mort d’un commis voyageur» en 1985. L’affaire ne fait que peu de vagues jusqu’à ce qu’une nouvelle salve d’accusations ne mette en lumière la répétition de comportements douteux de l’acteur. Début décembre, la productrice Wendy Riss Gatsiounis et l’actrice Kathryn Rossetter l’accusent de harcèlement. Une semaine plus tard, deux femmes l’accusent d’agression et une d’exhibitionnisme dans les pages de «Variety».

Aujourd’hui: Dustin Hoffman nie de manière véhémente et son avocat a adressé une lettre à «Variety» qualifiant ces témoignages de «faussetés diffamatoires».

Russell Simmons

Le cofondateur de la maison de disques Def Jam et créateur des marques de vêtements Phat Farm, Argyleculture et Tantris se fait accuser d’agression sexuelle par un mannequin le 20 novembre. Dans la foulée, Terry Crews dévoile que Russell Simmons lui avait demandé de démentir ses révélations d’agressions sexuelles sur Adam Venit. Le 30 novembre, c’est au tour de la scénariste Jenny Lumet de dévoiler qu’elle a été agressée par Simmons et l’accuse de viol. Et, le 13 décembre, le «Los Angeles Times» publie les témoignages de cinq autres femmes, suivi, la même journée, par le «New York Times» qui découvre quatre autres victimes.

Aujourd’hui: la police de New York a ouvert une enquête suite à ces témoignages.

Matt Lauer

Le 29 novembre, le présentateur du «Today Show» se fait montrer la porte par le patron de NBC en raison d’une plainte formulée par l’une de ses subalternes. Dans la foulée, «Variety» et le «New York Times» publient des témoignages d’autres victimes. Matt Lauer admet les faits et présente ses excuses le lendemain.Les têtes roulent

Voici 10 autres hommes accusés d’inconduites, de harcèlement ou d’agression sexuelle...

- Charlie Rose: le journaliste a été remercié par PBS, CBS et Bloomberg,

- John Lasseter: le cofondateur de Pixar a pris six mois de congé,

- Adam Venit: l’agent d’artistes est en congé que les accusations de Terry Crews ont été révélées,

- Tyler Grasham: cet agent est sous le coup d’une enquête de la police de Los Angeles et de Scotland Yard,

- Roy Price: le patron des studios Amazon a démissionné,

- Mark Halperin: le commentateur politique a été remercié de chez MSNBC et NBC. HBO a annulé le projet d’une mini série sur les élections présidentielles américaines tirée de son livre,

- Terry Richardson: le photographe de mode n’est plus employé par Condé-Nast (éditeur de «Vogue», «Vanity Fair», etc.) et a été lâché par Valentino et Bulgari,

- Twiggy Ramirez: le bassiste de Marilyn Manson a été remercié,

- Andrew Kreisberg: le créateur des séries «Arrow», «The Flash», «Supergirl» et «Legends of Tomorrow» a été licencié par Warner Bros. Television,

- Tom Sizemore: l’acteur a perdu son rôle dans «The Door», un film d’horreur.

Dans la même catégorie