/news/society

Réglementation

Affrontement en vue pour le commerce du cannabis médical

Pierre Couture | Agence QMI

Les producteurs de cannabis reconnus par Santé Canada n’ont pas l’intention de se faire tasser par les pharmaciens propriétaires qui réclament le monopole de la vente du cannabis à des fins médicales au Québec.

«On vend depuis deux ans aux patients du cannabis médical et tout se déroule très bien. D’enlever cet accès-là aux gens, ce serait une erreur», soutient le PDG d’Hydropothicaire de Gatineau, Sébastien St-Louis.

Réglementation

Comme le rapportait «Le Journal de Québec» récemment, l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) réclame le monopole de la vente du cannabis à des fins thérapeutiques au Québec.

Actuellement, selon les règles du gouvernement fédéral, la seule façon de distribuer du cannabis à des fins médicales est par la poste.

Les personnes qui obtiennent d’un médecin l’autorisation de consommer du cannabis médical peuvent s’en procurer auprès d’un producteur autorisé par Santé Canada.

Selon M. Louis, le système actuel «fonctionne» et il ne croit pas que le monopole de la vente de cannabis à des fins médicales soit actuellement un enjeu.

«Ça [n'a] pas de sens. De défaire un système qui marche très bien et qui [sert] des milliers de patients, je ne comprends pas. Les gens qui demeurent en région et qui n’ont pas accès à une pharmacie ont besoin de continuer à s’approvisionner par la poste», poursuit-il.

Canopy va se défendre

Chez le plus gros producteur et distributeur de cannabis médical au pays, Canopy Growth, on n’a pas l’intention de céder le secteur de la distribution uniquement aux pharmaciens.

«Les pharmaciens ont certainement un rôle à jouer, mais pas de façon exclusive. Franchement, nous les producteurs, on a infiniment plus d’expertise que les pharmacies et les pharmaciens présentement. Ils n’ont pas les connaissances sur le cannabis comme nous on a», avance le porte-parole de Canopy Growth, Adam Greenblatt.

Canopy Growth dit compter actuellement plus de 60 000 clients qui achètent ses différents produits de cannabis à des fins médicales à partir de son site web.

«Nous, on veut développer des produits naturels à base de cannabis. On a le plus grand magasin de cannabis médical au Canada. On a une expertise qu’eux n’ont pas. Si les pharmaciens veulent commencer à vendre du cannabis un jour, c’est sûr qu’on va les fournir. On serait impliqué là-dedans en tant que producteur», a fait valoir M. Greenblatt.

Dans la même catégorie