/news/politics

Sondage Ipsos

Justin Trudeau s’en tire bien avec Donald Trump, selon les Canadiens

Agence QMI

La majorité des Canadiens estiment que Justin Trudeau s’en tire plutôt bien lorsque vient le temps de composer avec le président des États-Unis, Donald Trump, révèle un récent sondage.

En effet, 60 % des répondants à un sondage Ipsos réalisé pour Global News approuvent la manière dont le premier ministre canadien s’y prend pour négocier avec son homologue américain.

Les personnes sondées jugent également que M. Trudeau est celui qui est le mieux équipé pour traiter avec M. Trump parmi tous les chefs de parti fédéral canadiens.

Derrière Justin Trudeau, qui domine avec 32 %, se trouve le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Andrew Scheer, qui a obtenu 12 % des appuis. Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, arrive au troisième rang avec 7 % des voies. Toutefois, 47 % des répondants n’ont choisi aucun des trois chefs.

«Cette réponse n’est pas nécessairement une répudiation de la façon dont Trudeau s’y prend avec Trump, a indiqué Sean Simpson, vice-président des affaires publiques chez Ipsos, en entrevue à Global News. Je crois que c’est peut-être une façon de dire que personne ne peut arriver à composer avec lui (Donald Trump).»

Niveau d’éducation

Le sondage a également révélé une corrélation entre le niveau d’éducation des répondants et la propension à critiquer Donald Trump et à supporter Justin Trudeau dans ses efforts pour traiter avec lui.

Moins les répondants étaient éduqués, plus ils avaient tendance à avoir une opinion favorable de la présidence de Donald Trump et de son impact sur le Canada.

Ainsi, 35 % de ceux qui n’ont pas terminé leur école secondaire jugent que la présidence de Trump est meilleure qu’envisagée, contrairement à 21 % des diplômés universitaires.

Par ailleurs, 32 % de ceux qui n’ont pas conclu leurs études secondaires disent que Justin Trudeau devrait faire des efforts pour s’aligner davantage avec M. Trump en matière de politique étrangère, comparativement à 19 % pour les diplômés universitaires.

Sean Simpson, d’Ipsos, a indiqué que la même tendance a été observée aux États-Unis.

Les personnes âgées de 55 ans et plus ont également tendance à percevoir de façon plus positive la présidence de Trump, selon les résultats du sondage.

Le coup de sonde a été mené en ligne auprès de 2098 Canadiens d’âge adulte entre le 10 et le 14 décembre dernier.

Dans la même catégorie