/news/world

Texas

Arrêté avec plusieurs armes dans un hôtel avant le réveillon

Agence France-Presse

La police a interpellé dimanche un homme ivre en possession de plusieurs armes dans un hôtel de Houston qui organise une grande soirée de réveillon, ravivant aux États-Unis le souvenir de la tuerie récente de Las Vegas, pire fusillade de leur histoire.

La police de Houston, au Texas, a expliqué n'avoir pas encore pu déterminer les intentions du suspect, trop ivre pour avoir pu être interrogé.

Selon le lieutenant Gordon Macintosh, la police a été appelée à l'hôtel Hyatt Regency, situé dans un gratte-ciel au centre de Houston, peu après minuit dans la nuit de samedi à dimanche à cause d'un «suspect ivre et agressif».

Les premiers agents arrivés sur place ont dû appeler du renfort, car l'homme refusait de coopérer, a expliqué M. Macintosh dans une interview sur le site du journal Houston Chronicle.

Quand les policiers ont escorté l'homme jusqu'à sa chambre d'hôtel, ils ont découvert «plusieurs armes» à feu, selon le lieutenant. D'après les médias locaux, il s'agirait d'un fusil semi-automatique AR-15, d'un fusil et d'une arme de poing, ainsi que d'une grande quantité de munitions.

Alors que les mesures de sécurité ont été renforcées à travers les États-Unis, et dans le monde, pour le réveillon, cette arrestation a rappelé la tuerie perpétrée à Las Vegas le 31 octobre depuis la fenêtre d'un grand hôtel par un retraité de 64 ans lourdement armé pendant un concert. Cette fusillade, qui avait fait 58 morts et des centaines de blessés, est la plus meurtrière de l'histoire récente des États-Unis.

À Houston, quatrième ville américaine, le suspect a été accusé notamment de détention illégale d'armes, selon M. Macintosh.

Malgré ces «troubles», la soirée du réveillon est maintenue à l'hôtel Hyatt Regency, a indiqué à l'AFP un de ses employés. Installée sur quatre étages, la fête sera marquée par des concerts et le lâcher de 50 000 ballons pour les douze coups de minuit.

Les autorités ont mis en place des mesures renforcées de sécurité dans plusieurs villes américaines à l'approche du Nouvel An, notamment à New York où des centaines de milliers de personnes sont attendues sur Times Square.