/regional/quebec/quebec

Réveillon du nouvel An

Célébrations sous un froid polaire à Québec

Dominique Lelièvre | Agence QMI

Les météorologues d’Environnement Canada ont émis dimanche un avertissement de froid extrême, mettant notamment en garde ceux qui prévoient fêter le Nouvel An à l’extérieur.

«Un réveillon et un Jour de l'An extrêmement froids [sont] à prévoir», a écrit l’organisme fédéral alors que dans certaines localités de l’ouest et du centre du Québec, la combinaison de l’air très froid et des vents modérés fera chuter la température ressentie jusqu’à -46, cette nuit.

L’avertissement touche aussi la région de Québec, où le mercure descendra jusqu’à -25°C ce soir et cette nuit. Avec le refroidissement éolien, les fêtards auront l’impression qu’il fait -37.

Risques d’engelures

Avec ces températures polaires, les risques d’engelures sont élevés, ajoute le service de météorologie.

«Le froid extrême affecte tout le monde. Couvrez-vous. Des engelures peuvent se développer en quelques minutes sur la peau exposée au refroidissement éolien», mentionne Environnement Canada.

À Québec, les organisateurs des festivités de fin d’année ont choisi de maintenir les activités, conseillant aux fêtards de bien s’habiller. La Grande Allée s’anime alors que deux scènes accueillent respectivement des concerts à saveur électro et traditionnelle, devant l’Assemblée nationale et au parc de la Francophonie. Un feu d’artifice sera présenté à minuit.

Ailleurs au pays, les villes de Calgary, Edmonton, Ottawa et Toronto ont dû revoir leur programmation en raison de la vague de froid qui touche l’ensemble du pays, la capitale fédérale allant jusqu’à laisser tomber la quasi-totalité de ses festivités prévues à l’extérieure pour terminer le 150e anniversaire de la création de la Confédération canadienne.

Selon les plus récentes prévisions, les températures polaires se poursuivront encore pour plusieurs jours. «Les températures pourraient augmenter légèrement vers le milieu de la semaine prochaine, mais demeureront nettement sous les normales de saison», a fait savoir Environnement Canada.