/news/currentevents

Une femme de 18 ans se bat pour sa vie

Amputée des quatre membres après avoir été électrisée

Catherine Montambeault | Agence QMI

Une femme de 18 ans a décidé de se battre pour sa vie même si elle a été amputée de ses quatre membres après avoir été électrisée lors d’un accident de voiture la nuit de Noël en Outaouais.

Une décharge a traversé le corps de Sabryna Mongeon après que son véhicule eut percuté un poteau d’électricité. Elle a dû attendre quatre heures étendue dans la neige avant d’être trouvée, des engelures s’ajoutant à ses brûlures.

La jeune femme a été plongée dans un coma artificiel dès son arrivée à l’hôpital de Hull au petit matin du 25 décembre. Sa famille a alors appris que si elle survivait, ses deux bras et ses deux jambes devraient être amputés.

«Ils nous ont demandé si Sabryna voudrait vivre même sans ses quatre membres, raconte sa sœur de 21 ans, Samantha Mongeon. Il fallait décider si on débranchait ma sœur ou pas. C’est inhumain, cette décision-là.»

Mais lorsque la victime a été transférée à l’Unité des grands brûlés du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) moins de 24 heures plus tard, les médecins ont décidé de la sortir du coma pour qu’elle puisse faire son propre choix.

À son réveil, Sabryna a été catégorique: elle voulait vivre.

«Elle nous a dit: "Je n’ai pas gelé dehors pendant quatre heures pour partir là-bas". Elle est incroyable», souffle sa sœur.

Quatre heures dans la neige

Après avoir passé le Réveillon de Noël avec sa mère et ses deux frères à Luskville, Sabryna Mongeon s’est mise en route un peu avant 2 h du matin pour aller rejoindre des amis à Gatineau.

Comme elle est craintive au volant, elle a décidé d’emprunter des petits chemins de campagne plutôt que la route 148. C’est à ce moment qu’elle a perdu le contrôle de son véhicule et qu’elle a embouti un poteau d’électricité.

«Après l’impact, elle n’avait pas de blessures, indique Samantha Mongeon. Mais elle a eu peur que sa voiture prenne en feu, alors elle est sortie. Elle ne savait pas que des fils électriques étaient tombés sur son auto.»

Une campagne de sociofinancement a été lancée sur le site Onedollargift afin que la mère de Sabryna puisse cesser de travailler temporairement et être auprès de sa fille. Hier soir, près de 11 000 $ avaient été amassés.

Toujours rester dans son véhicule

Si vous percutez un poteau électrique, vous devez demeurer à l’intérieur de votre véhicule en attendant les secours, rappelle le Service sécurité incendie de Gatineau.

« Lorsque l’on débarque du véhicule, le corps sert de lien direct pour le courant. C’est là qu’il y a un risque d’électrocution », indique Éric Charbonneau, chef aux opérations.

Il explique qu’une fois les secours contactés, ceux-ci demanderont à Hydro-Québec de couper immédiatement le courant à l’endroit où s’est produit l’accident, de sorte qu’il n’y ait plus aucun danger d’électrocution ou d’incendie.