/news/world

Berlin

Un zoo endeuillé après le décès d'une oursonne polaire

AFP

Une oursonne polaire âgée d'à peine 26 jours est décédée subitement mardi dans un zoo de Berlin, moins d'un an après Fritz, un autre ourson polaire emporté par une hépatite, a annoncé la direction.

«Nous savons que la mortalité parmi les oursons est très élevée durant les premières semaines, pourtant nous sommes toujours déprimés et cela nous rend tristes», a indiqué dans un communiqué Florian Sicks, qui s'occupe des ours polaires au Tierpark, l'ancien zoo de Berlin-Est où était né l'oursonne.

L'animal, qui n'avait pas encore de nom, est mort «tôt mardi», selon le communiqué.

Selon les premiers éléments, il n'aurait pas ingéré suffisamment de liquide ces dernières heures et se serait déshydraté. «Pendant 12 à 15 heures, il n'a pas bu assez de lait», a indiqué lors d'une conférence de presse Andreas Knieriem, directeur du Tierpark, sans pouvoir expliquer pourquoi l'animal n'a pas assez bu.

L'oursonne paraissait pourtant en excellente santé lundi et avait même tété sa mère, Tonja, une ourse polaire de 8 ans. Mais «en regardant (mardi) matin les images des caméras de surveillance, les gardiens ont vu son corps sans vie», a précisé le Tierpark dans son communiqué.

Le Tierpark avait déjà été endeuillé en mars après le décès de Fritz, un petit ours polaire décédé d'une hépatite à l'âge de quatre mois. Fritz était le premier ours polaire né depuis 22 ans dans l'ancien zoo de Berlin-Est.

Sa naissance avait suscité l'enthousiasme des fans qui le voyaient prendre dans leur coeur la place de Knut, une boule de poils blancs qui avait ému la planète après sa naissance en 2006, dans l'autre zoo de Berlin, à l'ouest de la ville: premier ours polaire né en captivité depuis plus de 30 ans, Knut était mort brutalement en 2011, laissant ses admirateurs effondrés.

Un mémorial est dédié à Knut dans le zoo de l'ouest de Berlin, qui avait engrangé des millions d'euros de recettes grâce à lui et à tous les produits dérivés.

Dans la même catégorie