/regional/troisrivieres/mauricie

Chutes de neige abondantes

Vers une saison record pour la motoneige?

Jonathan Roberge | TVA Nouvelles

Les récentes et abondantes chutes de neige ont permis aux détaillants de véhicule hors route de regarnir leurs coffres. Les ventes de motoneiges sont nombreuses; voire historique... du moins en Mauricie.

«Jusqu'à maintenant, c'est effectivement une saison record», lance Mathieu Bourdeau, directeur des ventes chez Elitech Sport Évasion de Saint-Étienne-des-Grès en Mauricie.

Son commerce n'est pas les seuls à tirer bénéfice de cette neige.

«C'est le cas partout. Chez tous nos détaillants BRP, on constate une hausse des ventes de 70% par rapport à la même date l'an dernier», souligne Nicolas Jacques, gérant de district pour BRP, qui fabrique les réputés Ski-Doo.

Les dernières années ont été pénibles pour les motoneigistes. Ils ont visiblement envie de rattraper le temps perdu.

Les carnets de locations de chez Maximum Locations sont bien remplis avant même l'ouverture de tous les sentiers de la région

«On a déjà entre 300 et 350 réservations de journées de motoneige. On a 60 motoneiges. Il nous reste donc de la place, mais c'est très, très bon jusqu'à maintenant. Évidemment, quelques bonnes pluies et des températures douces pourraient tout changer rapidement», rappelle son directeur Jean-François Houle.

Ils proviennent de partout au Québec. TVA Nouvelles a rencontré à Saint-Alexis-des-Monts des motoneigistes qui avaient déjà plus de 150 kilomètres à leur compteur au cours de la journée. Parti de Saint-Michel-des-Saints en avant-midi, ils comptaient ne s'arrêter qu'en fin de journée.

«Dans une journée, il passe ici environ 1500 motoneiges par jour», relate M. Houle, dont les sentiers à Sainte-Flore-de-Grand-Mère passent tout près de son commerce.

Une région réputée

La Gaspésie, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et la Mauricie sont trois régions reconnues pour la qualité de leurs sentiers de motoneige, un sport très important pour leur économie.

«Les Européens sont nombreux à venir ici pour découvrir l'hiver et faire de la motoneige. Chez nous, bien des hôtels réalisent leurs meilleurs chiffres de l'année en hiver. Ce n'est pas rare de voir des filées de motoneige dans la cour de nos restaurants», sourit Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts.

Et la facture des visiteurs grimpe rapidement... «Il faut compter au moins 200$ par jour... Il y a l'hébergement, les repas et l'essence», explique un autre motoneigiste.

Au Québec, l'industrie de la motoneige a des retombées économiques évaluées à près de 3 milliards et demi de dollars.