/finance/homepage

6,2 milliards $ d’actifs

Fusion importante dans le domaine des régimes d’épargne-études

Agence QMI

L’entreprise ontarienne La Première financière du savoir a annoncé mercredi l’acquisition du Fonds d’éducation Héritage, devenant ainsi le plus important gestionnaire de régime enregistré d'épargne-études (REEE) au Canada.

Les deux entités ont conclu un accord contraignant en vue de la transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé. Au terme de la fusion, la Première financière du savoir gérera 6,2 milliards $ d’actifs.

«Nous sommes très heureux de réunir ces deux institutions financières solides et bien établies. Nous pensons que la taille et l’envergure combinées de ces deux organismes nous permettront de répondre à un besoin croissant [des familles pour] optimiser leur épargne-études», a indiqué par communiqué le président et chef de la direction de La Première financière du savoir, George Hopkinson.

La Première financière du savoir appartient à la société sans but lucratif la Première fondation du savoir, qui reverse ses revenus dans le soutien à la réussite éducative. Elle administre 3,7 milliards $ d’actifs pour 250 000 clients au Canada.

Le Fonds d’éducation Héritage est une entreprise privée qui gère de son côté plus de 2,5 milliards d’actifs.

Les deux institutions sont en exploitation depuis 1965.