/regional/troisrivieres/mauricie

Incendie mortel à Trois-Rivières

La communauté se mobilise pour la famille du petit Thomas

TVA Nouvelles

La campagne de financement lancée quelques heures après l’incendie qui a coûté la vie à un enfant de trois ans à Trois-Rivières, mardi, a rapidement permis d’amasser des milliers de dollars pour les funérailles du petit Thomas.

La campagne de sociofinancement pour aider le jeune couple qui a tout perdu dans l'incendie avait atteint, mercredi en fin d'après-midi, la barre des 15 000 $.

L’objectif que s’était fixé l’instigateur de la campagne, Kevin Diamond, était de 10 000 $.

À lire également

-Ils ont tout tenté pour sauver l'enfant prisonnier des flammes

-Une campagne de financement pour les obsèques du garçon de 3 ans mort dans un incendie

-Un garçon de trois ans meurt dans un incendie

«Les coûts sont vraiment très dispendieux. Aussitôt, j’ai voulu faire quelque chose», a expliqué le cousin de la mère du petit garçon.

Selon M. Diamond, la famille n’avait pas d’assurance-vie pour leur petit garçon et comptait souscrire à une police dans les prochains jours.

D’après ses informations, les parents du petit Thomas sont sortis de l’hôpital et sont encore sous le choc; ils sont toutefois entourés des membres de leur famille proche.

Un voisinage ébranlé

Tout au long de la journée mercredi, des gens ont déposés des peluches en mémoire de Thomas devant la résidence ravagée.

«Je ne les connais pas, mais je reste à côté. J'ai un petit garçon, ça me fait de la peine. J'ai pris un toutou de mon petit garçon et je l'ai apporté», a raconté une voisine rencontrée par TVA Nouvelles.

Un père de famille croisé sur les lieux expliquait ce qui s'est passé à ses enfants. Il s’agit d’un message de prévention important, selon lui, car comme bien d'autres, ses enfants sont curieux et parfois portés à jouer avec des chandelles ou toute autre source de feu.

«J'en ai un de cet âge-là et j’ai pas le goût que ça m'arrive. Je souhaiterais même pas ça à mon pire ennemi», a-t-il lancé.

- Avec la collaboration de Jonathan Roberge

Dans la même catégorie