/regional/saguenay

Activité physique à l'année

Résolutions: les abonnements au gym moins populaires en janvier

Jean Houle | TVA Nouvelles

L'arrivée de la nouvelle année s'accompagne souvent de la prise d'une ou de plusieurs résolutions, incluant celle de faire plus d'activité physique.

Cependant, les centres d'entraînement ne voient plus le même achalandage qu'autrefois. Alors que certains gyms pouvaient recruter 15% de leurs membres annuels en janvier, ce chiffre a fondu de moitié ces dernières années.

«Les gens sont maintenant sensibilisés à l'année aux vertus de l'activité physique», a expliqué Katy Potvin, la directrice d'Énergie Cardio dans l'arrondissement de Jonquière, à Saguenay, en entrevue à TVA Nouvelles. C'est accessible pour monsieur et madame Tout-le-monde et notre travail est de s'assurer de leur fixer des objectifs réalistes tout en leur permettant de s'amuser.»

Parmi les clients du centre d'entraînement, on retrouve Julie Larocque, 28 ans, qui s'entraîne depuis 4 ans.

«J'ai commencé par une bonne claque dans la face», a-t-elle raconté. Je regardais des photos de moi et je n'aimais pas le "feeling" ni le chiffre sur la balance», qui avait atteint les 290 livres. Ses efforts lui ont permis de perdre 70 livres.

La détermination de la jeune femme a surmonté les craintes qu'elle avait au moment de s'attaquer à ses tout premiers exercices en salle.

«Moi, je m'isole et j'écoute de la musique pour me couper du monde. Dans un centre, il y a des gens avec des corps très différents. On travaille chacun pour soi», a expliqué la jeune femme.

«Quand je sens que ma motivation diminue, je regarde mes vieilles photos», a-t-elle ajouté.

Pour sa part, Louis Sabourin traînait un excédent de poids, s'alimentait mal et était fumeur il y a 25 ans. Il n'a jamais perdu sa motivation, une fois converti à l'entraînement.

«C'est la meilleure pilule qu'on ne m'a jamais donnée», s'est exclamé l'homme de 63 ans.

De plus en plus d'entreprises négocient maintenant des rabais pour l'inscription de leurs employés.

«Les entrepreneurs comprennent qu'un employé en forme est plus productif et moins souvent malade!», a dit l'une des entraîneuses du centre, France Gaudreault.

Dans la même catégorie