/regional/troisrivieres/mauricie

Cas très rare

Une mère plongée dans le coma à cause de la méningite

Amélie Marcoux | TVA Nouvelles

Le petit Noah est passé près de perdre sa maman en octobre dernier. Caroline Dupont a contracté la méningite et s'est retrouvée entre la vie et la mort. La veille des événements, elle était pourtant loin de se douter de ce qui allait lui arriver.

«J'avais des plaques rouges, je pensais que je faisais une réaction allergique. Je suis allée me coucher», a-t-elle confié à TVA Nouvelles.

Son conjoint a constaté le lendemain matin qu'elle ne se levait pas. Elle ne semblait pas dans son état normal. Miguel Bouillé-Forget a aussitôt appelé l'ambulance.

À l'hôpital, la jeune mère de famille a passé 8 jours dans le coma. Son conjoint était à son chevet tout ce temps-là, dormant très peu. Caroline s'est finalement «réveillée le matin de sa fête le 19 octobre», comme l'a raconté Miguel Bouillé-Forget.

En se réveillant, la jeune mère de 22 ans a aussi appris qu'elle avait fait un accident vasculaire cérébral. Elle devait donc réapprendre à utiliser un de ses pieds. Elle avait aussi perdu un bébé. «On avait appris la veille de mon coma que j'étais enceinte de cinq semaines», explique-t-elle avec émotion.

Le cas de Caroline est très rare. La direction de la Santé publique de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) parle de deux à quatre cas par année en Mauricie. «On parle de la méningite à méningocoques. C'est souvent la plus spectaculaire. Les autres cas de méningites, on en a probablement un peu plus dans la région, mais c'est difficile à déterminer», a précisé Danielle Samson, médecin-conseil.

Comme si la famille n'avait pas assez eu son lot de malheur en 2017, le petit Noah a lui aussi été hospitalisé. Il serait né avec un seul rein.

En raison de tous ces événements, le père n'a pas retravaillé depuis le 10 octobre dernier. Une page Gofundme a donc été mise sur pied pour aider la famille.