/finance/homepage

27 000 nouveaux emplois en décembre

Taux de chômage à son plus bas au Québec et au Canada

Agence QMI

Young employees in office

luckybusiness - stock.adobe.com

Le taux de chômage au Québec s’est établi à 4,9 % en décembre, poursuivant ainsi sa tendance à la baisse amorcée depuis deux ans, a fait savoir vendredi Statistique Canada.

Le taux de chômage a diminué de 0,5 point de pourcentage le mois dernier, atteignant son plus bas niveau depuis janvier 1976.

Au mois de décembre, au Québec, l'emploi a de son côté augmenté pour le troisième mois consécutif, en hausse de 27 000 en décembre.

L’agence fédérale a ainsi noté que l'emploi a augmenté de 2,1 % (+87 000) au Québec en 2017, soit un taux de croissance légèrement inférieur au taux de 2,3 % observé à l'échelle nationale.

«L'augmentation du travail à temps plein a représenté près de la totalité de la croissance de l'emploi dans la province et a coïncidé avec une diminution de 1,6 point de pourcentage du taux de chômage», a précisé Statistique Canada.

En décembre, il y a eu 19 400 emplois à temps plein de plus au Québec ainsi que 7400 postes à temps partiel. Comparativement au mois de décembre de l’an dernier, l’emploi dans la province a progressé de 86 700, et la hausse est principalement attribuable au travail à temps plein.

«Avec un taux de chômage à 4,9 % et un taux d’emploi des 25 à 54 ans record à plus de 85 %, le Québec accède à une zone inconnue en matière d’emploi. Malgré la force du marché d’emploi des deux dernières années, le mois de décembre vient encore une fois de dépasser toutes les attentes», a souligné l'Institut du Québec, dans une note.

Emplois à temps plein en hausse

Selon son directeur associé Jean-Guy Côté, «les emplois à temps plein sont en hausse et le nombre de travailleurs à temps partiel involontaires est en baisse». «Une ombre au tableau, la situation des travailleurs temporaires s’est détériorée et la croissance des salaires a ralentie.»

Au Canada également, en décembre, le taux de chômage, à 5,7 % - en baisse de 0,2 point de pourcentage -, était à son plus bas depuis janvier 1976 la même date.

Tout comme au Québec, l’emploi au pays est en progression, et ce, pour le troisième mois consécutif en décembre, en hausse de 79 000. L’institution fédérale note que la hausse de l'emploi observée le mois dernier s'est concentrée dans le travail à temps partiel (+ 55 000).

«Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en décembre 2017, l'emploi a augmenté de 423 000 (+2,3 %), presque entièrement dans le travail à temps plein (+394 000 ou +2,7 %). Au cours de cette période, le nombre total d'heures travaillées s'est accru de 3,1 %», a précisé Statistique Canada.

Selon l'économiste pour la Banque TD Brian DePratto, avec ces nouvelles données de Statistique Canada, «même si les risques demeurent et pourraient modérer le rythme général des hausses de taux, une autre hausse des taux d'intérêt à court terme semble maintenant presque certaine».