/news/currentevents

Dans un bar de danseuses de Longueuil

Les suspects d’une fusillade toujours au large

Catherine Montambeault | Agence QMI

Les responsables de la fusillade qui a fait deux blessés dans un bar de danseuses de Longueuil tôt dimanche étaient toujours recherchés par la police en soirée.

Une serveuse d’une quarantaine d’années et un client d’une trentaine d’années ont été atteints par des projectiles lorsqu’un ou des suspects ont fait feu au Cabaret Doric dans la nuit de samedi à dimanche, rapporte le Service de police de Longueuil (SPAL).

À LIRE ÉGALEMENT: 

Coups de feu dans un bar de danseuses de Longueuil

Les deux victimes ont reçu leur congé d’hôpital au cours de la journée, selon le gérant de l’établissement du boulevard Taschereau, Normando Lareau.

Ce dernier raconte que deux hommes sont entrés dans le bar vers 2 h 45. Peu après, une altercation aurait éclaté et au moins un des deux individus aurait dégainé une arme à feu et se serait mis à tirer devant lui à plusieurs reprises.

«Le bar était pas mal plein. Tout le monde s’est mis à crier et à se coucher par terre. C’était la panique», raconte-t-il.

Valérie Gagnon, serveuse au Cabaret Doric, effectuait le ménage des tables lorsqu’elle a entendu des coups de feu. Elle se tenait juste à côté de sa collègue, qui a été atteinte au bras par une balle. Quant au client, il aurait été atteint à la tête.

«Ç’aurait pu être moi»

«Ç’aurait très bien pu être moi à sa place, mentionne la femme de 26 ans, encore sous le choc. Je me suis jetée par terre et je me suis mise à ramper pour essayer de me cacher. C’est là que j’ai vu ma collègue courir avec le bras en sang.»

Selon les deux témoins, les personnes qui ont été blessées n’étaient pas les véritables cibles du ou des tireurs. «D’après moi, c’était un règlement de comptes, dit M. Lareau. Mais la serveuse et le client étaient juste à la mauvaise place au mauvais moment. On les connaît bien et ils ne sont pas impliqués dans des affaires croches.»

Le gérant affirme qu’aucun de ses employés n’a reconnu les responsables de la fusillade, qui ont pris la fuite avant l’arrivée des policiers.

Une enquête a été ouverte afin de faire la lumière sur cet événement. Une trentaine de témoins ont été rencontrés par les enquêteurs du SPAL.

Dans la même catégorie