/regional/estduquebec/gaspesie

Célébration 2018

Des Gaspésiens estiment que Loto-Québec les traite injustement

Stéphanie Gendron | Agence QMI 

Des Gaspésiens qui ont acheté un billet de loterie Célébration 2018 estiment que Loto-Québec les traite injustement en proposant des participations télé supplémentaires qui doivent être déposées dans un kiosque de Loto-Québec, alors qu’il n’y en a pas dans leur région.

«Je paye le même prix que la personne à Montréal, j’ai le droit d’avoir le même nombre de chances de gagner», estime Karyne Gignac, qui habite Paspébiac, en Gaspésie.

Des heures de route

Pour déposer leurs coupons de participations télé supplémentaires offerts à l’achat du billet Célébration, des joueurs gaspésiens doivent faire des heures de route jusqu’au kiosque Loto-Québec le plus près, situé à Matane, dans la région du Bas-Saint-Laurent, à 300 kilomètres de Gaspé.

Karyne Gignac aurait espéré que Loto-Québec propose au moins aux gens n’ayant pas accès à un kiosque de pouvoir l’envoyer par la poste.

Nathalie Boudreau, une résidente de Carleton, pense la même chose. Le kiosque Loto-Québec le plus près de chez elle est à 2 h 30 de route. « S’ils sont capables de venir vendre ici les loteries, ils sont capables de mettre des kiosques », croit-elle.

Discrimination

Le député de Gaspé Gaétan Lelièvre affirme que c’est le sujet de discussion de l’heure en Gaspésie et que les gens sont déçus et fâchés.

«Indirectement, c’est comme exclure les joueurs des régions. En théorie, tu peux te rendre, mais qui va faire toute cette distance ? Ça frise presque la discrimination», déplore le député.

C’est la première année que Loto-Québec propose que sur les cinq participations télé en boni, trois peuvent être déposées dans les 110 kiosques situés dans des centres commerciaux du Québec en plus des casinos et salons de jeux, les deux autres étant sur internet.

«Cette année, nous en avons augmenté le nombre en ligne (à deux) afin de rejoindre plus de clients, dont ceux qui habitent en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine», dit Renaud Dugas, porte-parole de Loto-Québec.

La grande majorité des kiosques Loto-Québec sont gérés et opérés par des organismes à but non lucratif dans des centres commerciaux. «Que ce soit à Montréal, en Gaspésie ou en Abitibi, lorsqu’un propriétaire de centre commercial nous présente une opportunité, nous l’analysons avec intérêt et ce, peu importe dans quelle région il se situe», ajoute monsieur Dugas.

Selon lui, la Gaspésie n’est pas désavantagée parce que ces participations télé sont des bonis à l’achat du billet Célébration et elles n’affectent aucunement les chances de gagner des portions du tirage.

L’inscription en ligne et dans les kiosques s’est terminée le 4 janvier, en prévision du tirage télévisé du 14 janvier.