/regional/montreal/montreal

SPVM

Finis les bonis liés aux contraventions

Yves Poirier | TVA Nouvelles

TVA Nouvelles a appris que le chef par intérim du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Martin Prud'homme, et la mairesse Valérie Plante ont convenu d'abolir les fameux bonis de performance accordés aux cadres du SPVM liés aux contraventions émises.

M.Prud'homme et Mme Plante sont catégoriques, cette mesure n'a plus sa place. En 2016, TVA Nouvelles avait dévoilé cette affaire baptisée par la Fraternité des policiers, les «bonis Denis», faisant référence à l'ex-maire Denis Coderre.

Valérie Plante a indiqué que les ressources policières doivent être dédiées à assurer la sécurité publique et non à piéger les automobilistes, cyclistes et piétons pour remplir des quotas. Certaines primes pouvaient atteindre jusqu’à 8 % le salaire d’un cadre.

En entrevue mardi, Mme Plante a dit que s'en était fini des «bonis Denis »: «C’est le bon message à envoyer, ce n’est pas la bonne façon d’assurer la sécurité des Montréalais, on veut un service de police qui fait son travail et qui n’est pas motivé par une source supplémentaire de revenus. On veut des policiers qui font leur travail et ils le font très bien. Alors, on met fin aux bonis Denis, ça, c’est sûr».

Dans la même catégorie